Un nouveau plan pour sauver la SLN

nickel
SLN PLAN
Un plan pour sauver la SLN a été présenté vendredi au Comité central d'entreprise. Il vise à faire passer le coût de production de 6, à 4,5 dollars la livre de nickel fabriquée à l'usine de Doniambo pour une économie de 20 milliards par an jusqu'en 2018. Les syndicats ont réservé leur avis.


Syndicats et directions s'attendaient à de longues discussions sur le nouveau plan d'économies de la SLN. Ils n'ont pas été déçus: la confrontation a duré plus de 6 heures. 360 minutes pour acter les convergences sur la performance, et les divergences sur la nature du plan. Plan de performance pour la direction. Plan social pour les syndicats.

Le plan de performance comprend 12 mesures-phares qui s'appliqueront à l'usine, sur les mines et auprès de la section support. Il prévoit le non-remplacement des départs en retraite, et une réduction des effectifs d'environ 300 salariés sur les trois ans à venir. Cela devrait suffire si les prix du nickel se redressent; d'ici là, la STCPI devrait prendre en juillet le relais d'Eramet au chevet de la SLN.

L'intersyndicale demande aux actionnaires de recapitaliser pour éviter l'endettement. Du côté de la direction, les actionnaires s'orientent plutôt vers un prêt d'actionnaires. Les discussions ne sont pas closes. Le CCE n'a pas rendu son avis. Un autre comité central d'entreprise devra se tenir prochainement. Sa date n'a pas encore été arrêtée par les partenaires sociaux.




Le reportage complet d'Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel

©nouvellecaledonie