Un risque requin accentué, et des règles de bon sens

météo
Prévention risque requin panneau
©Laura Schintu / NC la 1ere

La Nouvelle-Calédonie vit une saison chaude marquée par les fortes pluies, et Sea Shepherd rappelle les règles de bon sens face au risque requin. Il est déconseillé de se baigner et de pratiquer des activités nautiques par eau trouble. Ou de jeter des déchets organiques n’importe où.

Jeter des restes de repas à l’eau, près d’une plage ou d'un îlot : le geste peut sembler banal. Mais il fait courir des risques aux usagers de la mer. En particulier par ces temps de pluie, avec une mer beaucoup moins claire que d’ordinaire. Olivier Malnati, secrétaire de Sea Shepherd Nouvelle-Calédonie, y voit une combinaison de facteurs très dangereuse. 

 

Un sujet de Coralie Cochin :

Sea Shepherd et le risque requin en Calédonie

 

Ça va modifier le comportement du requin, de manière outrancière. On va l'habituer à des sources de nourriture sur des lieux ciblés. C'est ce qu'il faut absolument éviter. Et permettre au requin d'évoluer de manière normale, tout au long des récifs, et pas sur un point précis.

- Olivier Malnati, Sea Shepherd NC

 

«Une ère de cohabitation» 

Les principales menaces viennent des squales de grandes tailles, requins tigres et requins bouledogues. Pour autant, le message de Sea Shepherd n’est pas de chasser ces animaux, mais de les préserver. 

Pour ça, on va devoir réussir à faire cohabiter le tourisme, les acteurs de la mer, les gens qui ont envie de profiter de la mer et ces animaux. On n'a pas le choix. On va devoir adopter les bons réflexes. Même si ça parfois ça amène un peu de frustration, parce qu'on ne peut pas, tel ou tel jour, pratiquer le sport que l'on souhaite. On va devoir entrer dans une ère de cohabitation. 

 

Eviter certaines heures, et certains lieux

D’autres précautions, d'ailleurs bien connues sur le Caillou, s’imposent pour diminuer le risque requins. Comme éviter la baignade à la tombée de la nuit. Et ne pas se mettre à l’eau à proximité des ports, passes, estuaires, abattoirs, pêcheries ou encore des décharges publiques.