nouvelle calédonie
info locale

UNC : un léger mieux pour les étudiants en situation de handicap

éducation
unc handicapés
Anthony et Michèle sont les étudiants retenus pour bénéficier des deux voitures électriques mises à disposition le temps de leur cursus universitaire. A droite, l'athlète Nicolas Brignone leur a appris à manoeuvrer les véhicules. ©La 1ère
A l'approche de la rentrée, l’université de la Nouvelle-Calédonie fait de nouveaux progrès dans l’accessibilité aux personnes handicapées. La bibliothèque ou encore le gymnase leur sont désormais adaptés. Deux étudiants verront également leurs déplacements facilités. 
L’UNC, un bon élève en matière d’accessibilité à tous. Ce n’est pas Anthony et Michèle qui diront le contraire. Handicapés moteur à 80%, les deux étudiants s’apprêtent à débuter leur année scolaire en toute autonomie grâce à deux petits véhicules électriques, prêtés le temps de leur cursus scolaire. Un cadeau éphémère du gouvernement qui vise à leur faciliter la vie au sein du campus. Le bolide nécessite une vraie séance de prise en main, mais au bout de quelques minutes de manoeuvres, le scooter est tout adopté. 
 

Plusieurs fois, à l’université, je me suis vautré correctement…j’espère qu’avec ce nouveau fauteuil et ces nouveaux équipements, ça ne risque plus d’arriver. Je devrais moins me fatiguer physiquement, normalement.
 
Anthony Até, 29 ans, étudiant en première année de licence d’anglais


Un nouvel ascenseur et une nouvelle rampe d'accès 


Des bâtiments sont désormais, en partie, accessibles avec un ascenseur qui permet de rejoindre le pôle numérique, la bibliothèque ou le restaurant. Une rampe d'accès pour pouvoir rejoindre le gymnase et la maison des étudiants est également en travaux et devrait être opérationnel d'ici la rentrée. 
 

J’appréhende un peu la rentrée dans le sens où la faculté, faut être très discipliné quand même… d’autant plus quand on est en situation de handicap, où il faut avoir une hygiène de vie très stricte pour pouvoir aller en cours dans de bonnes conditions.
 
Michèle Tran, étudiante en première année de droit

 
Une assistance pédagique 


Et à quelques aménagements matériels s’ajoute une assistance pédagogique. Outre les étudiants bénévoles "preneurs de note" et les secrétaires d'examen qui rédigent les copies sous la diction des élèves en situation de handicap, la rentrée 2019 sera marquée par la présence de psychologues, deux fois par semaine. Ces professionnels de l'écoute auront pour mission d'aider les étudiants les plus fragilisés à mieux s’intégrer et éventuellement à analyser leurs inquiétudes.
 

Cette année, une soixantaine de jeunes en situation de handicap poursuit des études supérieures. Un nombre qui s’accroît régulièrement, au rythme de 20% par an.



 
Publicité