Une éclaircie pour le nickel : les producteurs calédoniens sont fiables et transparents estime Boris Mikanikrezai, analyste de Fastmarkets à Londres

nickel
NICKEL
Queensferry crossing Edimbourg. Les haubans contiennent du nickel calédonien ©ALAIN JEANNIN
Le nickel atteint son plus haut niveau en près de 3 semaines, en raison de la position spéculative des producteurs des Philippines. Le marché londonien s’adapte à des annonces contradictoires qui jouent sur les prix mais font apprécier la Nouvelle-Calédonie. 
Les prix du nickel à Londres et à Shanghai ont augmenté pour atteindre leur plus haut niveau en près de trois semaines, le principal producteur de minerai des Philippines ayant, de nouveau, suspendu certaines opérations pour contenir la pandémie de coronavirus, après avoir annoncé qu’elle était sous contrôle. Les annonces (contradictoires) de Nickel Asia Corp "menacent d’étrangler le marché chinois" indique l’agence Reuters. Pour des analystes du marché londonien du nickel, les Philippines ou l’Indonésie sont des producteurs miniers très importants, mais ils évoluent dans l'ombre, leurs promesses n'engagent souvent que ceux qui les reçoivent.
 

"A l'inverse, la Nouvelle-Calédonie est considérée au LME comme un producteur de nickel fiable et transparent. Le Territoire fait ce qu’il dit, les opérateurs calédoniens produisent pour l’industrie mondiale, ils ne jouent pas avec le marché, ils ne spéculent pas " Boris Mikanikrezai, analyste métaux industriels de Fastmarkets (Metal Bulletin) à Londres.


Ils annoncent puis renoncent
Les principaux producteurs philippins de nickel semblent en effet jouer avec les nerfs du marché mondial. Dimanche, ils avaient annoncé, sous condition de quarantaine, la reprise rapide des exportations de minerais, la pandémie de coronavirus étant maitrisée. Mercredi, ils ont fait machine arrière. Nickel Asia Corp et Global Ferronickel Holdings Inc, les principaux producteurs de minerai de nickel des Philippines, ont annoncé une nouvelle suspension de leurs activités extractives de nickel dans une importante province minière.

Approvisionnement serré
"Si la suspension persiste, les producteurs chinois de fontes de ferronickel (NPI) ne pourront pas compter sur les Philippines. L'approvisionnement en minerai devient encore plus serré, car il s’ajoute à l’embargo indonésien", a déclaré l'analyste Ellie Wang de CRU Group. Si la production d’acier inoxydable de la Chine a chuté de 13 % en mars, croit savoir le négociant Marex Spectron, elle repart en hausse depuis une semaine. Le risque de pénurie de minerai soutient donc le cours du nickel. Le producteur brésilien Vale a annoncé qu’il prolongeait l’arrêt, pour encore trois mois et afin d’y réaliser des opérations de maintenance et de sécurité, de la mine géante de Voisey’s Bay au Canada. La production de produits intermédiaires dans l’usine de Long Harbour (LHPP) est maintenue, elle utilisera les stocks disponibles de concentrés de nickel et de cobalt. A la manière des opérateurs calédoniens...

Cours du nickel au LME de Londres, le 10/04/2020 à 16:30 GMT 11.695$/tonne + 1,63 % semaine + 4,28 %