La victime de l’explosion à la centrale de Doniambo est morte

faits divers
Usine SLN de Doniambo, 2020
Vue de l'usine SLN à Doniambo. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere

Une agent Enercal qui exerçait à la SLN est décédée des suites d’un incident survenu ce lundi matin, à l’usine de Doniambo. Le site a été sécurisé par les pompiers et plusieurs enquêtes sont ouvertes.

Elle a succombé à ses blessures. La victime d'une explosion qui s'est produite vers 8 heures, ce lundi 10 mai sur la chaudière de la tranche 1 de la centrale B de Doniambo est décédée en début d'après-midi. Un drame survenu lors de tests de remise en service. Immédiatement prise en charge et évacuée au Médipôle, elle a succombé à ses graves blessures. Un incident qui a eu lieu après la révision annuelle de la centrale.

Une enquête ouverte

Le site a été sécurisé par les pompiers et une enquête est ouverte. " Notre collaboratrice a été très gravement blessée et [son] pronostic vital est malheureusement engagé, a indiqué Nicolas de Cointet, directeur des opérations à Enercal. Suite à cet événement, l’ensemble des préconisations techniques ont été mises en place pour sécuriser le site. Notamment au travers des deux plans d’opérations internes (POI) déclenchés par la SLN et Enercal. Les installations sont maintenant en sécurité. L’ensemble des institutions sont mobilisées avec la SLN et Enercal sur l’enquête. » A noter qu'il n'y a aucune conséquence sur le réseau électrique, les trois autres chaudières ne sont pas touchées.

La déclaration de Nicolas de Cointet, directeur des opérations à Enercal :

Incident dans une des centrales de la SLN