Une aide-soignante du Médipôle violemment agressée par un individu alcoolisé

violence
médipole
Le Médipôle, image d'illustration. ©NC la 1ère
Une aide-soignante du Médipôle a été frappée par un homme alcoolisé, alors qu'elle tentait de le soigner dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 juillet. La jeune femme a porté plainte. L'agresseur, lui, a été déféré devant la justice.

Une aide-soignante du Médipôle a été violemment agressée par un homme alcoolisé tandis qu'elle essayait de le soigner dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 juillet. Cela s'est passé peu avant 3 heures du matin. Alors qu'une patrouille de la police nationale intervenait auprès d'un individu pour tapage et ivresse sur la voie publique à l'Orphelinat, les policiers ont dû faire usage de la force pour maîtriser le jeune homme âgé de 22 ans. 
Son placement en cellule de dégrisement nécessitait un certificat de non-admission hospitalier qui est habituellement délivré par un médecin de permanence du commissariat. Ce dernier n'étant pas en service cette nuit-là, les agents ont conduit l'homme au Médipôle.

Deux jours d'ITT

L'individu fortement alcoolisé a refusé d'y être soigné et a assené un coup de tête à l'aide-soignante qui le prenait en charge, ce qui a valu à cette dernière deux jours d'ITT. Par la suite, la jeune femme a déposé plainte.

Placé en cellule de dégrisement pendant plusieurs heures, puis en garde à vue, l'individu a été déféré ce samedi après-midi devant la justice. En octobre, il sera présenté au tribunal correctionnel de Nouméa pour outrage à agents, violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique et sur personne de mission de service public.