Une proportion de gendarmes plus forte que la moyenne en Nouvelle-Calédonie

politique
Gendarmerie, image d'illustration
©NC la 1ere

Dans un courrier diffusé ce lundi, le ministre des Outre-mer précise la part de gendarmes par nombre d'habitants en Nouvelle-Calédonie, en zone gendarmerie, et mobiles compris. Un chiffre qu'il qualifie de «considérable en comparaison du ratio national»
 

C'est Sébastien Lecornu qui l'écrit, selon un courrier rendu public ce lundi par la présidente de la province Sud. Au sortir d'un week-end à nouveau marqué par une polémique autour du maintien de l'ordre, Sonia Backès diffuse une lettre datée du 17 mars qui lui a été adressée par le ministre des Outre-mer.  


«1 447 policiers et gendarmes»

«Les 1 447 policiers et gendarmes qui servent actuellement en Nouvelle-Calédonie sont pleinement mobilisés sur cet objectif prioritaire de l'Etat», y pose Sébastien Lecornu, en évoquant le respect de l'ordre public ainsi que la sécurité des personnes et des biens.

En zone gendarmes, «un pour 199 habitants»

C'est alors qu'il souligne «le ratio "gendarme par habitant" en Nouvelle-Calédonie qui est de un gendarme pour 199 habitants sur la zone de compétence concernée (en comptant les gendarmes mobiles), chiffre considérable en comparaison du ratio national qui est de un gendarme pour 800 habitants en zone péri-urbaine et un pour mille en zone rurale».  Petite précision : Nouméa et ses quelque 95 000 habitants sont globalement en zone police, la zone gendarmerie couvrant le reste du territoire.  

Déjà du renfort 

Le ministre annonce au passage qu'un renfort est arrivé : un «peloton d'intervention de la garde républicaine» et «une dizaine d'enquêteurs supplémentaires». «L'objectif est double», développe le membre du gouvernement. «D'une part, démultiplier la réactivité et les capacités d'intervention et d'interpellation des individus auteurs d'infraction. D'autre part, judiciariser à chaque fois que possible le traitement des infractions ainsi relevées.»