Une table-ronde sur l’environnement autour de l’usine du Sud

nickel
Table-ronde environnement usine du Sud
©NCla1ère

Le Haut-commissariat accueille ce mardi la table-ronde sur les questions environnementales qui concernent Vale NC. Politiques, institutions, associations, collectif et industriel : la plupart des invités ont répondu présent. 

 

Ils sont venus, ils sont tous là, ou presque. Elus politiques, responsables institutionnels et associations environnementales se sont retrouvés au Haut-commissariat pour la table-ronde consacrée aux questions environnementales qui touchent l’usine du Sud.  
Il s’agit notamment de discuter des expertises qui auront lieu sur le site industriel de Goro.
Des expertises environnementales déjà effectuées sur le site de Vale sont également présentées.
Et puis des experts doivent être désignés, qui iront analyser différents aspects lié à l’impact sur l’environnement de l’activité de l’usine du Sud.
Le collectif Usine du Sud, Usine pays entendait demander à l’Etat lors de cette réunion une expertise du barrage KO2
Dimanche soir, Sonia Backès proposait justement une nouvelle expertise pour le barrage.  


Qui participe à la réunion ? 

Autour de la table donc une trentaine de participants : les représentants de l’Etat, les présidents du gouvernement et du Congrès, les représentants des groupes politiques au Congrès…
Bloquée par le mauvais temps à l’île des Pins, la présidente de la province Sud intervient quant à elle par visio-conférence. 
Présents également des responsables de Vale NC et ceux de l’ICAN et du collectif Usine du Sud, Usine pays. 
Les présidents du Medef et de la FINC sont là aussi, de même que les représentants de nombreuses associations environnementales comme EPLP, le WWF, l’Oeil, Scal’Air ou le comité Rhéébù Nùù. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live