Usine du Sud : l’Usoenc veut donner du temps à la cession et manifeste à Nouméa

nickel
Mobilisation Usoenc pour l'usine du Sud, 17 septembre 2020
Ce jeudi matin, à Nouméa près de la province Sud. ©Caroline Moureaux / NC la 1ere
A l'appel de l'Usoenc, plusieurs centaines de manifestants ont exprimé leur soutien aux salariés de Vale Nouvelle-Calédonie jeudi, à Nouméa. Une marche pour demander un délai de six mois afin de trouver un repreneur crédible. Et d'éviter la fermeture du complexe d'ici la fin de l'année. 
Nouvel épisode dans le dossier Usine du Sud. Suite au retrait de l’offre australienne avancée par New Century Resources, l’Usoenc appelle à laisser «un délai supplémentaire de six mois» aux négociations en vue de céder le complexe industriel. «Pour permettre de trouver un repreneur solide, alors que Vale NC «est bénéficiaire depuis cette année», argumente le syndicat en avançant les «bons chiffres» actuels. 

Les explications de Milo Poaniewa : 
©nouvellecaledonie
 

Grève générale

Afin d’appuyer le propos, tout en soutenant les quelque trois mille salariés et sous-traitants de Vale NC, le syndicat a déposé pour aujourd’hui un préavis de grève générale. Une marche a été prévue ce matin à Nouméa depuis la baie de la Moselle. Le temps pluvieux n'y change rien !
 
Mobilisation Usoenc pour l'usine du Sud, 17 septembre 2020
©Caroline Moureaux / NC la 1ere
 

Rencontre(s)

Au programme : rencontre avec la présidente de la province Sud, et peut-être avec le gouvernement. Puis direction le siège de Vale Nouvelle-Calédonie, le Congrès pour un entretien avec le président, et le haussariat où un courrier sera déposé.
  

Fermeté de la province Sud

Sonia Backès a rencontré pendant 45 minutes la délégation de l’Usoenc. Concernant le report de six mois demandé par le syndicat, la présidente de la province Sud indique que «  c’est l’industriel qui décide, mais nous ferons tout pour l’empêcher de fermer et nous avons les moyens financiers de le faire réfléchir à deux fois avant de fermer. Il est censé remettre le site en état et ça coûte beaucoup beaucoup d’argent ». 
USOENC Vale
La délégation de l'USOENC reçue par la présidente de la province Sud ©Thierry Rigoureau/NCla1ère
 

«Lettre ouverte» de l'Ican

Cette mobilisation fait réagir l’Instance coutumière autochtone de négociation et le collectif Usine du Sud = usine pays. Dans une «lettre ouverte aux salariés et aux sous-traitants de Vale NC», diffusée ce matin, l’Ican «trouve cette préoccupation légitime de la part des syndicats de Vale NC». Mais concernant le délai demandé de six mois, elle «craint l’instrumentalisation de cette demande» par la direction de la société. Et «demande solennellement aux syndicats investis dans le Sud de veiller à ne pas tomber dans le chantage à l’emploi» concernant le modèle de production basé sur le NHC.
A lire ci-dessous : 
A suivre sur nos antennes
 
Mobilisation Usoenc pour l'usine du Sud, 17 septembre 2020
©Caroline Moureaux / NC la 1ere
Le reportage de Loreleï Aubry et Cédric Michaut 
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live