publicité

L’Usoenc partage ses préoccupations

L'organisation syndicale a fait part de ses inquiétudes sur plusieurs dossiers majeurs et sensibles, vendredi: la situation de la SLN, l’état du BTP, la réforme de la fonction publique ou encore la vie chère sur fond de TGC. 

Le comité directeur de l'Usoenc a livré sa vision de plusieurs dossiers brûlants. © Marguerite Poigoune / NC la 1ere
© Marguerite Poigoune / NC la 1ere Le comité directeur de l'Usoenc a livré sa vision de plusieurs dossiers brûlants.
  • Marguerite Poigoune, avec F.T.
  • Publié le

«Sauver» la SLN, oui, mais sous conditions

L’Usoenc faisait sa rentrée face à la presse, vendredi. Et plusieurs points très différents figuraient à l’ordre du jour. De l’actualité sociale et économique, l’Union des syndicats des ouvriers et employés de Nouvelle-Calédonie retient notamment la situation critique de la SLN. De telles difficultés sont la conséquence de ses erreurs de stratégie, estime son secrétaire général. «Il y a eu plusieurs fois des sauvetages de la SLN», souligne Milo Poaniewa. «Encore une fois, il faudra intervenir, sauver la SLN. Ouvrir les exportations, pourquoi pas, mais il faut mettre des conditions.»
Ecoutez-le au micro de Marguerite Poigoune. 
«Il faudra discuter»
 

Un point d'étape sur la TGC

L’Usoenc attend une point d'étape avec les différentes parties concernées par la TGC, six mois après sa mise en place au 1er octobre. En se basant sur des retours de consommateurs, elle dénonce les écarts d’un commerce à l’autre, ou entre la ville et la Brousse. Et craint une hausse des prix quand les douze mois d'encadrement seront passés. 
 
© Caroline Moureaux
© Caroline Moureaux
 

«Situation alarmante» du BTP

Dans le bâtiment et les travaux publics, la situation est alarmante, insiste la centrale, qui attend la mise en place d’un fond équivalent au fond nickel «pour, en cas de difficultés, donner de l’emploi, de la formation, aux salariés».
 

Courtisés en vue des provinciales?

A l’approche des élections, le syndicat dit être sollicité par les uns et les autres. Il va déposer un cahier de revendications. Mais après cette échéance des provinciales, notamment sur les accords économiques et l’agenda fiscal partagé.
 

Réforme de la fonction publique, pas d'accord sur la méthode

A ce propos, l’Usoenc demande à être associée à toutes les discussions. La méthode adoptée ne convient pas à l’organisation qui participera, avec d’autres syndicats, à une mobilisation le mercredi 20 mars devant le Congrès. 

Ecoutez le résumé de Marguerite Poigoune 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play