Vale NC : les coutumiers de Drubea-Kapumë tapent du poing sur la table

nickel
Coutumiers Drubea-Kapumë et comité Rhéébu Nùù contre Vale NC
©NCla1ère
Pour les coutumiers du Sud, Antonin Beurrier, le PDG de Vale NC doit cesser ses manoeuvres. L’instance coutumière appelle à l'examen du 2e projet de rachat porté par le consortium formé par la SMSP et son partenaire coréen et demande aux autorités coutumières du pays de soutenir sa démarche.
C’est une prise de position très forte des coutumiers de l’aire Drubea-Kapumë et du comité Rhéébu Nùù. 
 

Les Coréens plutôt que les Australiens

Ensemble, ils forment l’ICAN, l’instance coutumière autochtone de négociation, et ils ont sommé le PDG de Vale NC de cesser la négociation avec l’Australien New Century Resources, jugé ni compétent, ni solvable. Pour eux, il faut examiner l’offre formulée par la SMSP et son partenaire coréen.
« La position que nous prenons, c’est la position officielle des coutumiers du Sud par rapport à l’opération en cours, à savoir le départ de Vale et la recherche d’un éventuel repreneur. On a dit notre positionnement à savoir qu’on n’est pas d’accord avec l’Australien. Par contre, on a opté pour un partenariat qu’a noué un partenaire du Nord, du pays, avec nos frères Coréens » explique Justin Gaïa, le premier vice-président du conseil coutumier de l'aire Drubea-Kapumë. 
Vale NC
©NCla1ère
 

Payer les milliards du pacte de développement du Grand Sud

L’autre exigence des coutumiers est financière : le pacte de développement du Grand Sud, signé le 27 septembre 2008 prévoit sur trente ans un accompagnement financier de huit milliards de francs CFP, pour le développement durable et la participation des entreprises locales au projet. Deux milliards seulement ont été consommés, les coutumiers réclament les six milliards restants. 
« Quand vous signez un bail pour une maison, qu’est ce que vous faites ? Vous payez, parce que c’est dans la loi française » souligne André Vama, le président du comité Rhéébu Nùù. 
Antonin Beurrier, PDG de Vale NC est au pied du mur. « Il doit cesser ses manoeuvres » disent les coutumiers qui appellent les autorités coutumières et les forces vives du pays à soutenir leur démarche. 
Le reportage d’Erik Dufour et Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie