Vanuatu: l'internet sauve des vies

monde
Médecine via internet au vanuatu
Un médecin de l'hôpital du district nord, à Luganville, aide, via Skype, une infirmière du village de Kerepei, sur Maewo ©Photo: Alexis Cullen
La première expérience de télémédecine est en cours à Naviso, un village de Maewo, une petite île de 3600 habitants située à l'est d'Espiritu Santo, dans le nord du pays.
Avant, à Maewo, il fallait grimper au sommet d'une colline pour capter le réseau mobile, après 1h30 de marche. Les malades devaient être évacués sur des civières, par des ambulanciers-marcheurs, vers l'autre bout de l'île où se trouve le centre de santé. 
 
Et à Maewo, il n'y avait ni ligne fixe de telephone et bien sûr pas d'internet sur l'île, jusqu'au mois dernier. Une parabole satellite a été installée dans le village de Naviso, et elle a déjà permis de sauver une vie, celle d'une femme en train d'accoucher. L'infirmier du village a pu entrer en contact avec un ami médecin via Facebook, avant même que le système de télémédecine par visioconférence ne soit lancé. 
 
« C'était très utile, parce que l'infirmier était tout seul au dispensaire, il ne savait pas quoi faire pour cette femme, et il a pu parler tout de suite à un de ses collègues. Alors qu'avant, il devait prendre toutes les décisions tout seul », raconte Alexis Cullen, une bénévole du Corps de la paix américain. Elle a vécu à Naviso et c'est elle qui coordonne le projet de télémédecine. 
 
Depuis juillet donc, les infirmiers des villages de Maewo peuvent faire des visioconférences avec des médecins référents basés dans deux hôpitaux: celui du district du nord (le 2ème du pays), à Luganville, sur l'île d'Espiritu Santo, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Maewo ; et celui de Lolowai, sur l'île d'Ambae. L'infirmier de Naviso peut aussi appeler ses collègues de la clinique, située à l'autre bout de l'île de Maewo. 

l'installation d'une parabole pour avoir internet au vanuatu
Installation de la parabole satellite au village de Naviso. ©(Photo: Alexis Cullen)

« La borne satellite n'est pas trop chère et en plus comme c'est un projet pilote, le fournisseur d'accès à internet, Kacific, a offert l'internet gratuit au village pendant un an, explique Alexis Cullen. Et les habitants des villages se sont cotisés pour acheter le ciment et le reste du matériel nécessaire pour fixer la parabole satellite. » 
 
Les villageois de Maewo ont aussi reçu le soutien du gouvernement vanuatais, du ministère de la Santé et du régulateur des télécommunications. Un autre fournisseur d'accès à internet, Telsat Broadband, forme un ingénieur électricien de l'île pour qu'il assure la maintenance de la borne satellite. 
 
La borne et le système de télémédecine ont été inaugurés le 27 juillet par le Premier ministre vanuatais, Charlot Salwai. La cérémonie a été retransmise en direct sur... internet. 

un vieux découvre internet au vanuatu
Un vieil homme de Naviso découvre internet. ©(Photo: Alexis Cullen)