nouvelle calédonie
info locale

Vanuatu : le gouvernement ne veut plus de Parlement 100% masculin

océan pacifique
Femmes Vanuatu
Electrices Vanuataises ©Commonwealth Observer Group
La constitution vanuataise pourrait être modifiée pour assurer la présence de femmes au sein du Parlement. Le nombre de sièges qui leur serait réservé n'a pas encore été arrêté.
C'est dans un cinéma de Port-Vila que le ministre de la Justice, Ronald Warsal, a fait cette annonce. L'ambassade australienne avait organisé la projection du film Les Suffragettes, qui retrace le parcours de femmes anglaises qui se sont battues pour obtenir le droit de vote au début du siècle dernier. L'occasion était donc parfaite et la proposition du ministre a été saluée par la salle.
 
Mais cette annonce est aussi un constat d'échec, comme le signale Ronald Warsal : 
« Il est clairement trop difficile pour les femmes de gagner des sièges au Vanuatu, donc il vaut mieux amender la constitution. Cela fait plusieurs années que des femmes essaient de se faire élire. Lors du dernier scrutin, neuf femmes se sont portées candidates, certaines sous l'étiquette d'un parti, d'autres en tant qu'indépendantes, mais ça a été difficile pour elles. Ça fait plus de 10 ans maintenant qu'il n'y a pas eu de femme député. »
 
Le Conseil des ministres approuve le changement, mais pour modifier la constitution, il faut que les deux tiers du Parlement donnent leur approbation, en présence des trois quarts du gouvernement. La prochaine session parlementaire débutera le 10 juin.
 
D'ici là, il faudra déterminer le nombre de sièges qui seront réservés aux femmes. Autre question encore sans réponse : ces places viendront-elles s'ajouter aux 52 sièges que compte actuellement le Parlement ? 
 
En mars dernier, les Samoa ont introduit un quota de femmes députées pour la première fois. Le Parlement devait compter au moins cinq femmes, portant leur représentation à 10%. Quatre candidates ont été élues, une cinquième a été nommée après les élections.
 
Publicité