Le Vanuatu reçoit pour la première fois le Forum francophone du Pacifique

francophonie
Ouverture du onzième forum francophone du Pacifique, Port-Vila, 5 septembre 2018
Avant les discours d'ouverture, le geste coutumier. ©NC la 1ère / Sylvie Hmeun
Le onzième Forum francophone du Pacifique se tient jusqu'à samedi à Port-Vila. Organisé conjointement par le Vanuatu et la Calédonie, il est l’occasion de souligner les liens entre les deux voisins, et de donner une plus large assise à la francophonie dans la région.
Pour la première fois de son histoire, le Vanuatu reçoit le Forum francophone du Pacifique, dont il organise la onzième édition avec la Nouvelle-Calédonie. L’an dernier, l’événement se déroulait à Nouméa. Cette année, il a lieu à Port-Vila, où il s’est ouvert mercredi soir pour durer jusqu’à samedi. 
 

«Alterner»

C’est Bernard Deladrière, en charge de la francophonie dans le gouvernement calédonien, qui a reçu la mission de lancer ces quatre journées. L’occasion de mettre en valeur les liens entretenus de longue date par le Caillou et le Vanuatu, tout en donnant une plus large assise à la francophonie dans notre région. Cette «initiative conjointe», a expliqué l’élu à Sylvie Hmeun, «est quelque chose qu’on pourrait imaginer prolonger dans le futur, c’est-à-dire alterner». Et d'évoquer différents liens et projets développés entre Port-Vila et Nouméa. 
 

Présidence

Le forum est présidé par Jean-Pierre Nirua, ministre vanuatais de l’Education, la Formation et la Francophonie. «Le Vanuatu a rejoint la famille de la francophonie avant même son indépendance, en 1979», a-t-il rappelé à Sylvie Hmeun. «Et celui qui a porté la voix du Vanuatu pour l’adhésion à la communauté francophone, c’est notre premier Premier ministre, Walter Lini. Ce n’est pas un francophone qui est parti enregistrer le Vanuatu à l’OIF!»
 

Participants

L’Organisation internationale de la francophonie est représentée dans ce onzième forum par plusieurs responsables basés en Asie et dans le Pacifique. A noter également la présence du président de la fédération des professeurs français au Japon ou encore de femmes œuvrant pour la francophonie en Polynésie. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live