publicité

Victime de la rumeur

Un homme a été interpellé ce jeudi. Il était soupçonné de tenter d’attirer des enfants avec des friandises. La rumeur courait sur internet. Blanchi, il a été remis en liberté. Récit d’une folle journée.

© Georep.nc
© Georep.nc
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le

Acte 1 

Depuis quelque jours déjà, la rumeur plane. Un homme rôderait aux abords d’écoles du Grand Nouméa. 
Les réseaux sociaux s’enflamment depuis mercredi soir. Un père, fou de rage, explique que son fils a été victime d’une tentative d’enlèvement devant son école à Dumbéa sur Mer, par un homme qui l’aurait attiré avec des friandises. Une plainte est déposée.
Les groupes de discussion relaient l’information et d’autres « témoignages » apparaissent, ainsi que des mises en garde. Les établissements scolaires, prudents, préfèrent eux aussi mettre en garde les élèves et leurs parents. Des parents qui sont plus nombreux ce vendredi à récupérer leurs enfants devant l’école, plutôt que de les laisser rentrer à pied. La psychose est installée.
 

Acte 2 

Ce jeudi en fin d’après midi, la gendarmerie confirme l’interpellation le matin même d’un homme correspondant à la description de l’enfant. Soulagement dans la population.
 

Acte 3 

Plus tard dans la soirée, la gendarmerie met fin à l’affaire. L’homme interpellé est relâché. Il ne s’agit explique la gendarmerie que « d’un honnête citoyen qui vend des gâteaux maison à la sortie des cours et ailleurs sur Nouméa ». 
L’enfant a reconnu l’homme en question et a reconnu « avoir été influencé par la rumeur lors de ses premières déclarations ».
La gendarmerie fait ainsi taire la rumeur mais rappelle effectivement qu’il ne faut jamais suivre un inconnu, quelle que soit la raison.

Ci-dessous, la mise au point de la gendarmerie. 
1 532 594 484

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play