VIDEO. Bon à savoir sur le référendum en Nouvelle-Calédonie : quid de la monnaie ?

référendum
©nouvellecaledonie
La dernière consultation sur l’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie aura lieu le 12 décembre 2021. En attendant la levée des doutes qui entourent cette date, NC la 1ère propose chaque mercredi une rubrique pédagogique. Sujet du deuxième "Bon à savoir" : la monnaie.

Une question des plus délicates. Au chapitre de la monnaie, le document sur les conséquences du Oui et du Non prévient : ces informations "revêtent un caractère très sensible"

  • En cas d’indépendance, quelle serait la monnaie utilisée ?

Si le Oui l’emporte, trois possibilités sont envisagées, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients :
- création d’une monnaie autonome.
- maintien du franc Pacifique.
- adoption d’une monnaie inspirée du franc CFA.

  • La piste d'une nouvelle monnaie

En cas d’indépendance, si le nouvel Etat opte pour la création d’une monnaie autonome, charge à lui de décider de sa politique en la matière. Mais cette monnaie autonome présente un risque important d’instabilité monétaire, estime le document de l’Etat. 

  • Conserver le franc Pacifique

Le maintien du franc Pacifique, et de sa parité fixe avec l’euro, permettrait d’assurer une stabilité monétaire. Mais pour ça, le nouvel Etat devra négocier un accord de coopération monétaire avec la France. Car s’il choisit cette option, il ne serait pas libre de sa politique monétaire, stipule le document.

  • La solution CFA

Enfin, si le nouvel Etat choisit une monnaie inspirée du franc CFA, cela suppose aussi la négociation d’un accord de coopération monétaire avec la France. 

En cliquant sur l'image, retrouvez le module de Sheïma Riahi, diffusé dans le JT du 3 novembre.