VIDEO. S'occuper en confinement en réalisant des objets du quotidien : un porte-savon

coronavirus
porte-savon
Un nouveau tuto de Cécile pour une vie plus simple et économe, aujourd'hui un porte-savon, vite-fait, utile et pratique !
 
Comment participer à une économie réfléchie  ? Cécile propose une idée toute simple qui allie le fameux "do it yourself" qui fait fureur depuis plusieurs années, et le recyclage. En effet pas de gaspillage de savon, pas d'utilisation de produit d'entretien abrasif. 
  

L'éponge synthétique écolo ou pas

Par contre on notera que l'éponge végétale synthétique est fabriquée à base de viscose, issue de cellulose (pulpe de bois) et de coton. Auxquels il faut également ajouter des particules de sel, qui sont à l’origine des trous caractéristiques des éponges. À noter que le tout est parfois traité contre les bactéries pour éviter la prolifération de petites bêtes.

L’éponge végétale est biodégradable, voire compostable si non traitée avec un additif suspect (cet élément n’est pas toujours indiqué) et si non utilisée avec des produits potentiellement toxiques ou non dégradables.

Si le fabriquant n’a pas apposé de garanties sur son produit, plusieurs risques, notamment que des produits chimiques potentiellement polluants voire toxiques aient été utilisés dans la fabrication de l’éponge. Ceci pour donner à l’objet sa couleur, son aspect ainsi que sa résistance.


Pour aller plus loin

Donc pour aller plus loin dans l'expérience zéro déchet et moins d'impact environnemental, on vous proposera l'utilisation du "loofa". Cette plante de la famille des cucurbitacées est une véritable éponge végétale qui ne souffre ni d’ajout d’aide chimique dans sa culture ni dans sa récolte.

Ou la fabrication maison d'une éponge selon la technique japonaise du tawashi :