Vie chère, taxes, avenir des pensions… Le cri d'alarme des retraités

social
Retraites
Bruno Heuea Poroï, représentant de l'intersyndicale des retraités de Nouvelle-Calédonie ©Nicolas Fasquel / NC La 1ère
L'intersyndicale des retraités de Nouvelle-Calédonie s'est réunie, ce mercredi matin, dans les locaux de l'Usoenc pour faire part de son ras-le-bol face à la flambée des prix et des taxes.

Ce n’est pas la première fois que l’intersyndicale des retraités tire la sonnette d’alarme. Mais cette fois, elle espère bien se faire entendre. L’organisation dénonce la précarité dans laquelle se trouvent nombre de retraités : « plus de 60 % ont de toutes petites retraites », fait valoir Bruno Heuea Poroï, représentant de l'intersyndicale des retraités de Nouvelle-Calédonie. Et cette situation risque de s’aggraver face à des prix en hausse (carburant, électricité), l’arrivée de nouvelles taxes et des pensions à l’avenir de plus en plus incertain. L’intersyndicale alerte plus particulièrement sur la gestion « catastrophique » de la caisse de retraites, au bord de la cessation de paiement.  

Mutisme politique

Des retraités en colère, et qui se sentent oubliés des institutions. « On a l’impression de ne pas être entendus par qui que ce soit. Aussi bien des politiques, que des instances… Malgré nos courriers, on n'a que des fins de non-recevoir », regrette Bruno Heuea Poroï. Les retraités calédoniens l’assurent, le seul recours qu’il leur reste désormais, c’est de descendre dans la rue dans les prochains jours.