Violences à Vale NC : sept personnes en garde à vue

faits divers
Usine du Sud , Vale NC
L'usine du sud ©NC la 1ere

Le procureur de la République confirme le placement en garde à vue ce lundi 3 mai de sept personnes. Elles sont entendues sur plusieurs infractions, dont association de malfaiteurs, destructions et vols de biens en bande organisée, ou violences. 

Ils sont sept à être placés depuis 8 h 15 ce lundi 3 mai en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur les exactions intervenues à Vale NC dans le Grand Sud ces derniers mois, au moment de la vente de l’usine du Sud. 

Qui sont les personnes en garde à vue ? 

Le procureur de la République ne dévoile pas l’identité de ces sept personnes mais il indique qu’il "s’agit de la phase visant à identifier les commanditaires des faits d’une gravité certaine qui ont été commis sur le site industriel de Vale".
La veille, le dimanche 2 mai, l’Ican (Instance coutumière autochtone de négociation) et le collectif Usine du Sud/Usine Pays (USUP), annonçaient dans un communiqué que plusieurs de leurs membres étaient convoqués dans le cadre de cette enquête, en citant des responsables comme André Vama et Raphaël Mapou du comité Rhéébù Nùù, ou encore Adrien Koroma et Maurice Dhou. 

Quelles sont les infractions visées ?

Dans le détail, les chefs d’infractions comprennent entre autres une "participation à une association de malfaiteurs d’un délit puni de 10 ans d’emprisonnement", destructions et vols en bande organisée, "violences et complicités de violences en réunion" et "sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme" ou encore "mise en danger d’autrui par risque immédiat de mort ou infirmité par violation manifestement délibérée d’une obligation règlementaire de sécurité ou de prudence (en infractions découlant du classement du site SEVESO)". 

Combien de temps peuvent durer les gardes à vue ?

Le procureur Yves Dupas indique que pour certains chefs d’infractions qui relèvent du cadre juridique de la criminalité organisée, la garde à vue peut avoir une durée maximale de 96 heures.
Il ne s’agit pas d’une durée fixe, mais d’une possibilité. 

Où ont eu lieu les perquisitions ?

Une perquisition a bien été conduite confirme le procureur, "le jeudi 29 avril 2021 au siège social de trois entités dédiées au développement durable du Grand Sud, à savoir l’association Vale NC Reboisement Grand Sud, la fondation Vale NC pour le développement du Grand sud et le Comité Consultatif Coutumier Environnemental".