Violences intrafamiliales : Kouaoua se dote d’une maison d’accueil pour les victimes

association kouaoua
Vue de Kouaoua
Vue de Kouaoua, photo d'archive. ©NC la 1ere
Une maison destinée à accueillir des familles en difficulté, à la suite de violences intrafamiliales, a vu le jour récemment à Kouaoua. La gestion de la structure est assurée, pendant un an, par l’association de la paroisse d’Aoumou.

Elle vient d’élire domicile à Kouaoua. Une maison aménagée et équipée, située dans le village, est destinée à accueillir les femmes et enfants victimes de violences intrafamiliales. Créée à l’initiative de la commune, elle est gérée par l’association de la paroisse d’Aoumou qui travaille elle-même avec des partenaires. 

"SOS écoute appelle quand il y a un cas, explique Léontine Ponga, référente de l’association. Ceux qu’on accueille ici, ce sont les cas hors commune, c’est-à-dire des familles qui viennent d’ailleurs, mais pas de la commune de Kouaoua. Les familles de Kouaoua seront envoyées vers Boulouparis, Koné etc."

Ce serait bien qu’il y ait des endroits, des structures qui accueillent les femmes pour qu’elles se sentent en sécurité

Léontine Ponga, référente de l’association de la paroisse d’Aoumou

Les familles victimes de violences sont prises en charge pendant quelques jours. "On les accueille. On prépare tout. On prépare la maison pour qu’elles puissent rester là pendant cinq jours, qu’elles puissent dormir et rester bien tranquilles au calme", poursuit-elle. 

La mairie a décidé de mettre en place cette structure suite à un constat. "Il y a beaucoup de cas de violences dans la région. Ce sont des cas récents. Je pense que c’est comme ça partout. Ce serait bien qu’il y ait des endroits, des structures qui accueillent les femmes pour qu’elles se sentent en sécurité", estime-t-elle.

Si elle a ouvert il y a deux mois, la maison d'accueil des victimes n’a, pour l’heure, pas encore accueilli de familles.