publicité

Violences à Saint-Louis contre des gendarmes, le procès renvoyé

Le procès des 5 prévenus dans les violences du 30 octobre 2016 à Saint Louis suite au décès de William Décoiré, a été reporté au 19 février prochain. L’avocat Lucien Felli du barreau de Paris qui devait assurer la défense de l'un des cinq prévenus était absent du territoire. 

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Natacha Cognard, Malia-Losa Falelavaki (S.R)
  • Publié le , mis à jour le
Ce mardi matin, l’ambiance au tribunal correctionnel de Nouméa, c’est un peu comme un jour de rentrée…mais mal préparé. Deux avocats de la défense sont absents, un prévenu est non représenté… L’avocat Lucien Felli du barreau de Paris qui devait assurer la défense du jeune Rock Wamytan n’a pas fait le déplacement, il a demandé le renvoi du dossier car il intervient également dans une autre affaire liée aux événements de Saint-Louis.

Écoutez Me Nadine Pidjot-Allard, représentante de l'avocat parisien Me Lucien Felli

Afin de respecter les droits de la défense, l’affaire de Saint-Louis datant du 30 octobre 2016 est donc renvoyée au 19 février.

Écoutez Me Jacques Loye, un des avocats de la défense

Cinq prévenus âgés de 20 à 34 ans comparaissaient pour violence avec arme, participation à une association de malfaiteurs,vol aggravé et dégradation du bien d'autrui. Sept gendarmes se sont constitués partie civile, parmi eux 6 blessés par balles dont 2 grièvement. 

Écoutez Me Nathalie Lepape, avocate de la partie civile

Des faits qui font suite au décès de William Decoiré. Pour rappel, des heurts avaient éclaté alors que des gendarmes tentaient de déblayer la RP1, encombrée par des voitures et des arbres incendiés par des jeunes originaires de la tribu de Saint-Louis.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play