Vivre confinés sur le campus

éducation
Campus vide
©NC la 1ère
Ils sont encore 70 étudiants confinés sur le campus de l’Université à Nouville. Ils sont 600 en temps normal. Les jeunes qui sont restés n’ont pas le choix ou préfèrent pouvoir étudier au calme dans leur chambre en cette période de confinement. Leur objectif : se préserver et réussir leurs examens.

La résidence est très calme. On entend à peine un peu de musique qui sort d’une fenêtre. Pourtant, ils sont bien là, les étudiants, dans leur petite chambre. Bryan à 21 ans, sa famille vit à Tahiti, il n’a pas le choix, il doit rester sur le campus de Nouville. "J'ai un mémoire à produire avant la fin de l'année et une soutenance. Ce n'est pas comme si on était en présentiel, donc il faut se motiver et éviter de se laisser distraire. Mais le moral reste bon."

Snack campus
©NC la 1ère

Pour Irvin, qui a 23 ans, le plus difficile est de garder le cap malgré le confinement. Sa famille vit à Koumac. "Ça a chamboulé ma journée avec de mauvaises habitudes. Comme on a le temps, maintenant je me lève un peu plus tard, je prends un peu mon temps et après je me mets directement sur mes cours. Le petit piège, comme on a du temps libre, c'est Netflix."

Distribution de matériel informatique


Pour les équipes pédagogiques, la priorité est de garder le contact avec ces jeunes et de les soutenir du mieux possible. "On a rapidement basculé dans ce qu'on avait déjà connu deux fois avant : la mise en place de cours en ligne, la fermeture du campus et la mise en place d'opérations de solidarité, avec des distributions alimentaires. On a aussi procédé à des distributions de matériel informatique pour les jeunes qui n'ont pas suffisamment de matériel pour suivre les cours en ligne, détaille Sylvian Raffard-Artigue, directeur de la communication à l’Université. On est vigilant notamment avec ceux qui ne seraient pas assez équipés." 


La cellule écoute a aussi été réactivée avec quatre psychologues mobilisées.

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Laura Schintu :