Vivre sa foi autrement en temps de confinement

religion
Eglise confinement
©Natacha Lassauce-Cognard
Depuis le 7 septembre dernier, les calédoniens ne peuvent plus assister aux messes et aux cultes. Des moyens de retransmission en direct sont organisés pour permettre aux paroissiens et aux fidèles de continuer à communier durant cette période difficile.  

Habituellement le dimanche matin, le parking de la cathédrale Saint-Joseph à Nouméa est plein. Mais en ce dimanche matin, les lieux sont vides. Depuis le début du confinement, le public ne peut plus assister aux messes, seuls la chorale, le prêtre et son assistant peuvent y participer. L’événement est diffusé en direct sur Radio Nouvelle-Calédonie la 1ère et sur un réseau social, Facebook. Une technique moderne qui rassemble quelques 900 fidèles. 

Eglise vide
©Natacha Lassauce-Cognard


Depuis le 7 septembre, le Pays est confronté à la plus importante crise sanitaire de son histoire récente. Cette réalité bouleverse la population. Les prières du Père Roch Apikaoua se tournent vers les malades décédés, les familles endeuillées, il encourage l’ensemble des personnes confinées. "Je voudrais m'incliner avec déférence devant les familles qui ont perdu l'un des leurs et partager leur deuil. A ceux qui discutent encore, sur la nécessité du vaccin, puisse le nombre de morts de ce Covid-19 être pour eux un moment de sursaut. On peut discuter de tout, mais on discute pas devant la mort."

 

On peut discuter de tout, mais on discute pas devant la mort.

Père Roch Apikaoua

 

Méditer chez soi

L’Eglise protestante Kanaky-Nouvelle-Calédonie incite aussi la population à se faire vacciner. Les 30 000 adhérents de l’EPKNC sont privés de culte aujourd’hui. Il sera diffusé dimanche prochain en direct sur les ondes de RNC la 1ère. En attendant, les familles peuvent méditer chez elles. "On a lancé l'appel aux familles de faire des médiations matinales à la maison, c'est un principe qui est cher aux protestants. On a des sites qui diffusent tous les matins des méditations", détaille Var Kaemo, président de l'église protestante Kanaky-Nouvelle-Calédonie. 

EPKNC
©Natacha Lassauce-Cognard


Face au nombre important de décès liés à la Covid-19, les églises catholiques et protestantes restent mobilisées. Notamment pour les derniers sacrements et durant les obsèques. Dans le respect des gestes barrières.   

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Claude Lindor :