VKP : le marché de l’emploi redevient attractif

emploi
Emploi en Province Nord
Parmi les domaines professionnels concernés par la baisse de la demande d'emploi : la « Construction, bâtiment et travaux publics » ©NC1ère
Après la démobilisation sur le site de Vavouto et le plan de licenciement à KNS, le marché de l’emploi sur la zone VKP reprend des couleurs. Cap Emploi est en charge de 2 chantiers de recrutements : la reconstruction du Four n°2 de l’usine du Nord et la plate-forme hospitalière de Koné.
« Nous ne sommes plus dans une période de crise », lâche Karaimia Méréatu, le Directeur de Cap Emploi, « que ce soit sur la zone VKP mais également sur l’ensemble du territoire de la province Nord. Nous avons des indicateurs qui montrent que sur la zone VKP, les choses s’améliorent ». D’octobre 2016 à Février 2017, les offres d’emplois ont nettement progressé de l’ordre de 334 pour un total de 520 publications d’entreprises locales sur la zone VKP. Ces postes correspondent à des métiers de personnel en caisse, de vente en habillement, de secrétariat, de maintenance mécanique industrielle ou encore de magasinage et préparation de commandes.

Des emplois à KNS

Pour le Directeur de Cap Emploi, « le pôle VKP reste concrètement très attractif. Il est certain qu’avec l’actualité des fours de KNS, on a pu observer une très forte démobilisation », poursuit-il, « aujourd’hui avec la reconstruction du four n°2, les marchés ont été attribués ». L’établissement public de la Province nord a été sollicité par Koniambo Nickel pour le recrutement en personnel qualifié. Au total : 140 postes ont été ouverts depuis le 1er janvier. A ce jour, 98 postes restent accessibles. « Pour le reconstruction du Four, des Philippins ont été recrutés sur ce marché » confie Karaimia Méréatu, pour Cap Emploi, « des entreprises Calédoniennes tirent également leur épingle du jeu comme EPC pour les métiers d’échafaudage et Iso Nord, spécialiste des briques réfractaires.»

L’hôpital du Nord recrute

Aujourd’hui, le secteur de la sous-traitance connaît également une relance de l’activité. « Sur le site de Vavouto, nous avons été sollicité également sur la partie gardiennage », souligne Karaimia Méréatu, pour Cap Emploi, « où nous avons une société Fwange gardiennage qui a répondu au marché pour le recrutement d’une quinzaine d’agents de surveillances au sein de l’Usine. » L’hôpital du Nord est l’autre secteur pourvoyeur d’emploi. Sur place, les travaux se poursuivent et le bâtiment pourrait être livré en novembre de cette année. Son ouverture est prévu pour le 1er trimestre de 2018. « Dans le courant de l’année, nous allons enclencher les recrutements. Actuellement, nous sommes en attente de la cartographie des métiers du CHN », indique le Directeur de Cap Emploi, « il s’agit de définir les besoins en terme d’emploi mais surtout, préciser les  métiers attendus au sein de l’hôpital », poursuit-il. La liste des métiers devrait être connue dans les prochains jours. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live