Vols d'Aircalin suspendus : 56% des voyageurs concernés n'ont pas demandé le remboursement 

coronavirus
A la compagnie Aircalin
Une cliente reçue à Air Calédonie international, image d'illustration. ©NC la 1ère
Plus de la moitié des passagers d'Aircalin affectés par la mise sous cloche de la Nouvelle-Calédonie ont opté pour le non-remboursement de leur billet, révèlent les comptes de la compagnie aérienne. Près de 37 000 billets d’avion étaient en souffrance après la fermeture des frontières.

Les comptes d’Air Calédonie international montrent que plus de la moitié des voyageurs ayant dû renoncer à un vol, dans le contexte de pandémie, ont opté pour le non-remboursement. Selon les derniers chiffres, 56% des passagers ont en effet maintenu leur billet d’avion auprès de la compagnie, quand 44% ont préféré un remboursement. 

2,6 millliards de francs en tout

Depuis la fermeture des frontières en mars 2020, près de 37 000 billets étaient en souffrance chez Aircalin. Soit 2,6 milliards de francs CFP. Un remboursement intégral de cette somme aurait mis à terre la compagnie, déjà affectée, au plus fort de la pandémie, par la fermeture de l’ensemble des espaces aériens. Les 56% de voyageurs qui n’ont pas choisi de se faire rembourser ont plutôt accepté :

  • De conserver leur billet d’origine pour un voyage ultérieur.
  • De demander un avoir bonifié de plus 10% non remboursable.
  • D’opter pour un avoir prolongé.

Ce maintien de leur billet a permis à Aircalin de disposer d’une trésorerie de plus de 1,4 milliard durant la crise. En parallèle, rembourser 44% des voyageurs a représenté plus d’1,1 milliard de francs.

Une synthèse de Dave Waheo-Hnasson : 

©nouvellecaledonie