Wagap reboise son littoral

environnement poindimié
Wagap
©Marguerite Poigoune
Des habitants de la tribu ont participé, ce mercredi, à une action citoyenne en plantant une centaine de palétuviers, dans un espace touché par l’érosion.
Ce chantier de reboisement a commencé il y a 5 ans, dans une zone où la mer à gagné du terrain, non loin des habitations. Les palétuviers ont été plantés par quatre dans un trou, sur les recommandations de Jean-Noël Lepeu, chef de la tribu de Wagap, à Poindimié. « Le premier palétuvier qui va sortir va agripper les autres et va les faire tenir, quand les grosses vagues vont monter ».
Parmi les personnes présentes à cette action citoyenne, de très jeunes enfants comme Lorenzo, 9 ans, et sa petite soeur Marie-Ange, 3 ans, mais aussi des adultes, tels que Solange Lepeu qui explique aux plus jeunes l’importance de reboiser le littoral : « ça va bloquer les vagues et les empêcher de casser nos maisons ».
Palétuviers
©Marguerite Poigoune

Des palétuviers détruits par Oma

Les habitants de Wagap reboisent une zone où des arbres, plantés en 2018, ont été détruits par les fortes houles de la dépression Oma de 2019. Une zone située devant les habitations. Ils ne baissent pas les bras.
Des plantations de palétuviers sont organisées  plusieurs fois dans l’année à Wagap. Des gens de la commune ou même d’ailleurs, des écoles y participent. « C’est une action citoyenne. Une fois que les habitants auront vu son utilité, ils vont reproduire ces gestes chez eux », espère le petit chef de la tribu.
Les habitants de Wagap disposent de plants dans des pépinières avec différentes variétés de palétuviers.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live