13 ans après Cathy Devillers, Yolaine Yengo va disputer sous le maillot de l'équipe de France de rugby à XV, le Tournoi des 6 Nations. Un match en Irlande retransmis en direct sur Nouvelle-Calédonie La 1ère dimanche matin à 5h50. Belle histoire d'un passage de témoin entre deux filles du Caillou. Deux femmes liées à bien des égards. 

 

YOLAINE : SUIVIE DE LONGUE DATE, TITULARISEE D'ENTREE


Sur le site internet de la fédération française, la manager du XV de France Annick Hayraud disait ceci, au sujet de la sélection de la Maréenne : " Yolaine Yengo, une joueuse dont nous avons souvent évoqué le nom sans jamais l’appeler. Nous souhaitons l’observer sur une semaine de travail et voir ce que cela donne au niveau international "

Après les forfaits de quelques éléments, dont Safi N'Diaye, le staff a donc fait appel à la joueuse du Stade Rennais. Un choix guidé par ses performances sur le terrain, récompensées par des titres de championne d'Europe avec l'université Rennes 2, et du monde avec l'équipe de France universitaire à 7 (à deux reprises). Elle avait également goûté l'an dernier à deux tournois à Darwin et Brisbane en Australie, au sein du Groupe France 7 Féminines Développement.
 

Yolaine Yengo va connaître sa première titularisation avec le XV de France. © W.Lecren

  
Le travail et l'abnégation payent, et Yolaine Yengo arrive maintenant dans le XV de France en plein Tournoi des 6 Nations. Les Françaises ont déjà battu le Pays-de-Galles 52-3, avant de s'incliner devant l'Angleterre 41-26, et de dominer l'Ecosse 41-10. Dimanche pour nous, elles se déplaceront en Irlande. La Calédonienne, numéro 13 sur le dos, sera titulaire au poste de 3/4 centre pour son premier match international à ce niveau. Une opportunité immense, dans un contexte à enjeu. 
 

Le XV de France contre l'Irlande dimanche matin pour nous. © FFR

 
L'Angleterre est pour l'instant en tête avec trois succès en autant de matchs. L'Italie est deuxième (deux victoires et un nul) et la France suit (deux victoires et une défaite). Mais ce week-end, les deux premières sélections au classement vont s'affronter, alors que les tricolores seront opposées aux Irlandaises, 4èmes.
Il pourrait y avoir un peu de remue-ménage dans la hiérarchie. Et nul doute qu'en Nouvelle-Calédonie, une certaine Cathy sera attentive aux résultats ...


 

CATHY SUR YOLAINE : "ELLE LE MERITE ENORMEMENT"


Catherine Devillers n'aime pas être dans la lumière, mais pour nous parler de Yolaine Yengo, elle n'a pas hésité à nous ouvrir la porte de sa maison et à se confier. La nouvelle de sa sélection en équipe de France et de sa titularisation l'a remplie de joie. Depuis que Cathy a pris sa retraite internationale en 2006 après dix ans passés avec le XV tricolore (voir plus bas), aucune autre calédonienne ne s'était vu ouvrir les portes de l'équipe nationale. Et voilà que la relève arrive. Une relève que Cathy connaît très bien, et apprécie beaucoup. Elle avait joué à ses côtés aux Jeux du Pacifique en 2011, comme le rappelle la photo ci-dessous.
 

Yolaine Yengo démarre sous les yeux de Cathy Devillers. © 2011 © JD Pinçon / Photo Action / CTOS

 

SA REACTION A LA TITULARISATION DE YOLAINE YENGO


 
RUGBY YENGO-DEVILLERS


 

DEVILLERS : LA PREMIERE EN BLEU DE 1997 A 2006


Cathy a toujours été passionnée de sport, et douée. On lui donne quelques bases de judo, elle bat des adversaires plus aguerries. Elle se met au karaté et devient championne de Calédonie. Quand elle décide de partir pour la métropole afin de devenir professeur d'EPS (comme Yolaine), elle se rapproche du niveau fédéral en tennis de table. Une athlète "toujours prête pour le combat" dit-elle en souriant aujourd'hui. Et qui savait mettre le turbo sur un terrain de rugby. "Si j'étais lancée, on me disait d'éviter de penser à la passe" rigole t'elle
Un potentiel qui ne passe pas inaperçu en métropole. Il va l'emmener au rugby à XV, de Toulouges à l'équipe de France en 1997. 

Cathy Devillers au centre de la photo sous le maillot bleu. © archives Claude Devillers

 

LES DEBUTS A XV EN CLUB ET LES SOUVENIRS EN EQUIPE DE FRANCE

 

Catherine Devillers pour sa dernière Coupe du Monde en 2006. La France se classe 3e. © Oughis Sports.


Aujourd'hui professeur d'éducation physique et sportive au collège d'Auteuil, directrice technique des arbitres et responsable de la commission scolaire au comité régional de rugby, mais aussi membre du Club Rugby Educatif et Citoyen, Cathy Devillers est toujours très occupée. Un emploi du temps qui colle à son identité : celle d'une passionnée de sport, tournée vers les autres. Un joli chemin à suivre pour une Yolaine Yengo qui possède à bien des égards des qualités similaires, sur le terrain et en dehors.