2 chasseurs Rafale ravitaillés en vol entre Rangiroa et Bora Bora

carburants
ravitaillement Rafale
©Polynésie la 1ère

Le service de communication de l'armée de l'air et de l'espace a organisé, au profit de la presse locale, un vol à bord de l'Airbus ravitailleur Phénix. Au cours de cet entraînement, 2 ravitaillements des Rafale se sont produits au-dessus des Tuamotu et des îles Sous-le-Vent.

Depuis leur arrivée lundi, beaucoup de gens ont certainement dû voir les 3 avions de chasse Rafale sillonner le ciel de Polynésie. Leur puissance et leur vitesse sont impressionnantes. Pour arriver à de telles performances, ces appareils ont besoin d'énergie, de beaucoup d'énergie. En l'occurence, du kérosène. 

ravitaillement Rafale
L'A330 Phénix chargé d'assurer le ravitaillement en vol. ©Polynésie la 1ère

 

Aujourd'hui, une séance de ravitaillement a été organisée en faveur des médias locaux. Et c'est au-dessus de Rangiroa aux Tuamotu et de Bora Bora aux ISLV que l'Airbus A330 MRTT ravitailleur Phénix a pu alimenter en vol deux Rafale. Tout s'est joué très vite, en moins de 5 minute par appareil. C'est à vitesse réduite, 520 km/h contre 860 km/h en vitesse de croisière, que l'A330 a ravitaillé les chasseurs. Pour l'occasion, 1 tonne de kérosène a été délivrée. Le gros porteur peut embarquer jusqu'à 110 t de carburant !

 

Lors de leur voyage entre San Fransisco et Tahiti-Faa'a, qui a duré 9 heures, les Rafale ont effectué 7 ravitaillements. Et entre la France et San Fransisco, il y en a eu 9.

La vitesse maximum du Rafale est plus de 2000 km/h. En vitesse supersonique, il atteint Mac 1,7. Dans ce cas, sa consommation est de 350 kilos de kérosène par minute !

ravitaillement Rafale
L'entraînement s'est déroulé entre les Tuamotu et les ISLV. ©Polynésie la 1ère

 

Regardez le reportage de Jacques Damour :