polynésie
info locale

Interview de Rony Poutoru, membre organisateur du marathon Polynésie Première va'a

va'a
Rony Poutoru
©service communication polynesie 1ere
Rony POUTORU est journaliste sportif à Polynésie Première et répond aux questions du service communication de Polynésie 1ère


Rony, comment t’es venue l’idée de cette course ?
A l’époque je faisais partie de l’AS ORTF. Lorsque nous partions ramer à la pause déjeuner avec mes coéquipiers, nous avions toujours en face de nous Moorea qui semblait nous appeler. En avril 1991, nous nous sommes lancé le défi de faire la traversée de Tahiti à Moorea sans changement d’équipage et nous avons réussi ! Nous avons ensuite contacté la Fédération Tahitienne de Vaa qui a d’abord trouvé ce projet fou puis qui a accepté de nous épauler dans l’organisation de la course. Dans la même année, nous avons transposé le principe de la traversée sans relève d’équipage dans les Îles Sous Le Vent entre Huahine, Raiatea, Taha’a et Bora Bora, la Hawaiki Nui était née.

Aujourd’hui, qui organise cette course ?
C’est l’AS Polynésie Première qui est l’organisateur sous l’égide de la Fédération Tahitienne de Vaa. La course Polynésie Première figure d’ailleurs au calendrier fédéral. Il y a 6 catégories : Top 20, Top 40, Dames, Juniors Garçons, Entreprises et une nouveauté cette année avec la catégorie des Vétérans
(+ de 40 ans). La Course RFO s’appelle désormais Marathon Polynésie 1ère Va’a. C’est sa 23è édition.

Quelles évolutions as-tu observées durant toutes ces années ?
Nous sommes passés d’une « simple traversée » à une vraie compétition. Aujourd’hui le parcours représente 46 kms. Ce sont des équipes toujours plus performantes qui se confrontent. Afin de créer une émulation et tirer les performances vers le haut, nous avons mis en place un système de classement offrant une chance aux 5 premières pirogues du TOP 40 d’être surclassées au TOP 20, et inversement avec le risque pour les 5 dernières pirogues du TOP 20 d’être rétrogradées au TOP 40. C’est la spécificité de cette course où se joue le maintien au TOP 20 !

Quels sont tes projets pour le va’a ?
Nous avons un nouveau défi en tête. Nous aimerions inviter les équipes du Top 20 à une course de très très longue distance (rires) entre Tahiti et Huahine, toujours en V6 avec changement d’équipage cette fois. Le parcours serait de 180 kms pour environ 12h de navigation ! C’est encore un pari fou mais nous voulons vraiment tester et voir si c’est réalisable ! La compétition se ferait avant la Hawaiki Nui en octobre/novembre pour profiter des alizés
et surfer la vague ! Repousser les limites de l’endurance, c’est ça notre challenge !
Publicité