Première saisie de haschich "made in fenua"

société
Saisie des douanes
Une première en Polynésie Française ©Douanes de Polynésie Française
Les services de surveillance de la direction des douanes de Polynésie Française ont réalisé la première saisie de résine de cannabis fabriquée localement.
Une première sur le territoire

Selon le communiqué des douanes, la résine de cannabis consommée en Polynésie Française était jusqu’alors importée par voie postale en provenance de métropole.

Les 2 savonnettes de résine saisies, d’un poids total de 15 g, ont été fabriquées sur une île de l'archipel des Iles Sous Le Vent et devaient être écoulées sur le marché de l’agglomération de Papeete au prix de 75 000 Fcfp, soit une valeur marchande sur le marché local de 5000 Fcfp le gramme, cinq  fois supérieure à celle de l’herbe de cannabis (pakalolo).

Le taux de principe actif (tétrahydrocannabinol ou THC) de cette résine est présumé élevé. L’analyse d'un laboratoire devra confirmer cette donnée.

La diversification des produits polynésiens dérivés du cannabis - qui correspond aux  habitudes des consommateurs métropolitains et européens - est un indicateur de la prospérité du trafic local et peut faire craindre un accroissement de la menace et des risques liés à cette toxicomanie.

La résine saisie se présente et devait être commercialisée au détail sous forme de savonnettes de la taille des petites boites d’allumettes « Le Griffon » ou « Union Match », conditionnement habituel de l’herbe de cannabis proposée sur le marché local.

L’infracteur, résident de Tahiti, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel où il devra répondre des deux délits, de droit commun et douanier.

Communiqué des Douanes