Fukushima : la contamination reste marginale

environnement
centrale de fukushima
centrale de fukushima
Le Premier ministre japonais a annoncé que les autorités allaient davantage s'impliquer dans la gestion de l'eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima, dont la fuite dans la mer constitue selon lui un problème "urgent".
Selon les autorités japonaises, environ 300 tonnes d'eau s'échappent tous les jours de la centrale nucléaire de Fukushima. Cependant, il n'est pas certain que l'eau soit hautement radioactive. Cette fuite aurait débuté il y a deux ans. Mais selon le directeur général adjoint de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, l'impact environnemental des fuites reste marginal par rapport à la radioactivité totale émise en 2011 au moment de l’accident.             
 Depuis l'accident, il y a aussi des rejets aériens qui se sont déposés sur les sols et qui sont lessivés par les pluies avant d'être rejetés en mer par les rivières et les fleuves. Les poissons de rivières sont ainsi contaminés.
Plus de deux ans après l'accident, l’exploitant de la centrale Tepco n'a toujours pas maîtrisée la contamination environnementale, d’où les inquiétudes de l’autorité de sureté nucléaire japonaise.