Port/blocage: hécatombe en vue chez les éleveurs

agriculture
POULE
©P.1ère
Au 17ème jour de grève, les animaux d'élevage comme les lapins ou les poules sont menacés de famine, faute de livraison de nourriture. Ce sont des exploitations entières qui sont menacées, et avec elles, 63 emplois.

Il lui reste encore quelques sacs de nourriture animale dans son entrepôt. C'est tout. Nicolas BONO dans son secteur, est aussi un importateur sinistré. Il attend 150 tonnes de commandes, bloquées dans les containers sous 80°C.

"La nourriture, elle est déjà en train de moisir. Ce sont des aliments qui ne résistent pas à la température. Les vitamines vont perdre leur capacité à faire leurs effets. Donc on est très inquiets pour notre marchandise"

Dans l'élevage qu'il nous fait visiter, quelques 300 lapins n'ont plus de quoi manger. Situation critique ? "On va leur donner du maïs, je ne sais même pas ce qu'on va leur donner" répond l'éleveur. 45 000 poules sont aussi concernées sur l'ensemble de la Polynésie, et si cela perdure, 63 emplois sont menacés: "C'est leurs poules qui vont mourir, c'est tout un pan de l'activité économique de Tahiti, mais aussi des îles..."

Ces éleveurs des archipels justement, dénoncent "la dictature syndicale" qui met en péril leur survie économique.