La machine à trier les perles introuvable

politique
machine trier perles
©Maison de la perle
Où est la machine à trier les perles ? C'est la question que se pose l'actuel gouvernement après la commande effectuée par le conseil d'administration de l'ancien Epic Maison de la perle.
"Pour un montant de 40 millions CFP, la fabrication de cette machine qui n’existe pour le moment nulle part dans le monde avait été confiée à un artisan américain et à la société RITCO, créée pour l’occasion. A ce jour 20 millions ont été engagés - 14 millions CFP en mai 2012 et 6 millions CFP en octobre de la même année, sans aucun résultat", s'interroge le gouvernement. Et de poursuivre qu'il "n’a aucune garantie de pouvoir disposer de cette machine en état de fonctionnement comme cela avait été prévu". Il a ainsi décidé de "missionner l’IGA (inspection générale de l'administration) afin de réaliser un audit interne". De plus "des actions en contentieux ont également été prévues afin de rechercher les responsables de la société RITCO qui n’a pas fourni les prestations pour lesquelles elle a été payée. Le gouvernement entend obtenir des réparations pour le préjudice subi". Surtout, il précise que "la décision de l’achat de cette machine à trier les perles avait été prise par le ministre en charge des Ressources marines à l’époque, Temauri Foster".