polynésie
info locale

Crocodiles en série en Australie

environnement
crocodile geant
Plusieurs incidents, dont un mortel, se sont produits ces derniers jours dans le Nord-ouest de l’Australie, avec un dénominateur commun : les crocodiles.
Samedi dernier, un touriste Néo-zélandais a dû être secouru par les autorités locales, sur la petite île Governor, dans la région de Kalumburu. Il s’y était rendu en canoë kayak, en mode exploration et n’osait plus la quitter, de peur d’être attaqué par un crocodile de six mètres qui, selon lui, le suivait depuis plusieurs jours.Le touriste a survécu sur cette île inhabitée grâce aux réserve en nourriture qu’il avait embarquées et, depuis, tentait d’attirer l’attention au moyen de signaux lumineux.
Le lendemain, c’est un navigateur qui a été attaqué. Il était à bord de son dinghy, pour se réapprovisionner en eau potable quand il a été attaqué par un crocodile. L’animal a attrapé le canot gonflable, il a commencé à le secouer et à le percer. Le passager miraculé s’en est sorti sans encombre et devait reprendre la mer dans les prochains jours.

En fin de semaine dernière, c’est dans le Nord de l’État du Queensland (Nord-est du pays) qu’un autre crocodile mesurant quelque 4,5 mètres a été capturé dans la rivière Herbert, au Nord de la ville de Townsville (une centaine de kilomètres au Nord de Sydney).
C’est un groupe d’une douzaine d’hommes qui a été nécessaire, pendant une bonne moitié de la journée, pour maîtriser le saurien de près de quatre cents kilogrammes, dont le comportement récent avait été jugé menaçant. Il s’agit du plus gros crocodile capturé dans cet État cette année.Il doit être transféré, plus au Sud, à Townsville.

Happé sous les yeux de ses amis

Mais une autre de ces récentes attaques, fin août 2013, dans le Territoire du Nord australien (extrême Nord du pays), a fait une victime : un jeune informaticien de 26 ans, Sean Cole, de Darwin, happé par un crocodile de cinq mètres dans la rivière Mary et dont le corps n’a été retrouvé que quelques jours après l’accident, le 26 août, après le déploiement d’importants moyens.
Le jeune participait à une fête d’anniversaire d’un de ses amis, le 24 août, dans un hôtel sur cette rivière, située à mi-chemin entre Darwin et le parc national de Kakadu.
Lui et un autre jeune homme avaient entrepris de se baigner dans la rivière.Sur la rive, le groupe d’une quinzaine d’invité a pu voir Sean Cole happé par le crocodile, qui l’a ensuite, selon sa méthode favorite, entraîné sous l’eau.L’autre homme, épargné, a pu regagner la rive, en état de choc.Au cours des opérations de recherche, par précaution, les rangers ont abattu quatre crocodiles, dont un pourrait être responsable de l’accident.
Selon la police locale, cette rivière Mary, fortement sujette aux marées, détient un record mondial : celui de la densité de crocodiles d’eau de mer.

Nombre record de prises de crocodiles dans le Nord de l’Australie

Les autorités de l’État australien du territoire du Nord ont enregistré en 2010 un nombre record de prises de crocodiles d’eau douce dans les rivières de la région : 305, dont le plus long mesurait quatre mètres soixante.
Le chiffre de 2010 bat un précédent record établi six ans auparavant, avec 274 sauriens capturés dans les rivières de cet État, rapporte la radio nationale publique.
Lors des énormes inondations de décembre 2010, dans l’État voisin du Queensland, les autorités avaient là aussi lancé une alerte aux crocodiles, qui profitent de la montée du niveau des rivières pour pénétrer plus en avant vers l’intérieur des terres.

Crocodiles surfeurs

Un éventuel lien entre un montée du niveau des océans et donc des marées plus fortes, permettant une remontée plus à l’intérieur des estuaires, a récemment été souligné par une enquête menée sur une vingtaine de ces crocodiles de mer, qui ont été appareillés de balises émettrices.
Il est alors ressorti de cette étude, en substance, que les crocodiles d’eau de mer, pourtant réputés pour être de modestes nageurs, avaient la faculté de tirer le maximum de profit des courants et donc de « surfer », en économisant leur énergie et en pouvant de cette manière parcourir sans peine des milliers de kilomètres.
Publicité