Battu par le Brésil à l'issue de la séance de tirs au but, Tahiti termine au pied du podium

beach soccer
Les Tiki toa ont enchanté le public tahitien tout au long du tournoi
©Massimo Colombini/col
L'équipe tahitienne de beachsoccer a tout donné ce soir face au quadruple champion du monde brésilien dans la petite finale du championnat du monde de Beachsoccer. C'est d'un cheveu que la victoire lui a échappée à l'issu d'un match épique de bout en bout.
Li Fung Kuee a ouvert la marque dès la première minute de jeu, les tahitiens multipliant, comme à leur habitude, les actions offensives en tout début de partie.
Le match s'est ensuite équilibré et il a fallu attendre la 7e minute pour voir le Brésil recoller au score sur un tir au ras du montant de Da Silva.
Les brésiliens se montrèrent dès lors plus offensifs et furent bientôt récompensés par un but de Nogueira sur l'une des très rares erreurs du portier tahitien (12'). A peine la remise en jeu effectuée, Mesch trompait à son tour le gardien auriverde, remettant ainsi les deux équipes à égalité (12'). A peine quelques secondes plus tard Battista redonnait l'avantage à son équipe sur un exploit technique personnel prenant à contre pied Torohia (12'). C'est sur le score de 3 à 2 que les deux équipes se séparèrent à l'issue du premier tiers temps.

En seconde période, c'est à la 14e minute que Da silva aggravait le score en expédiant un missile dans la cage tahitienne. Il doubla bientôt la mise sur un coup franc lointain (18e) à ras de terre que ne parvint pas à repousser la défense tahitienne pourtant bien en place. Les brésiliens bénéficièrent tout au long de ce deuxième tiers temps de très nombreuses occasions sur coups francs mais Taiarui parvint à réduire l'écart en décochant à son tour un boulet de canon en pleine lucarne (20'). Trois minutes plus tard Li Fung Kuee bénéficiait à son tour d'un coup de pied arrêté qu'il transforma avec audace en lobant avec une précision d'expert le gardien brésilien (23'). Dès la remise en jeu, les brésiliens marquèrent à leur tour de nouveau portant ainsi le score à 6 à 4 à la pause.

6 à 6 à la fin du temps réglementaire

La 3e période fut tendue et aucune des deux équipes ne parvenait à trouver la faille. Profitant de leur supériorité numérique suite à l'expulsion du meneur brésilien Da Silva, Li Fung Kwee offrait une déviation millimétrée à Naia Bennett lui permettant de réduire la marque sur une superbe reprise face au but (33'). Encouragés par un stade Toata plein comme un oeuf et entièrement acquis à sa cause, les tahitiens poussèrent et parvinrent à égaliser sur une action collective et aérienne superbement conclue d'un retourné de Taiarui (34').

7 à 7 après la prolongation

N'étant pas parvenues à se départager à l'issue du temps réglementaire (6-6), les deux équipes disputèrent trois minutes de prolongation. Les brésiliens bénéficièrent alors d'une nouvelle faute synonyme de coup franc que Mendes transforma en force de 20 mètres face aux poteaux. Il ne restait alors qu'une poignée de secondes à jouer quand les tahitiens arrachèrent l'égalisation sur le dernier corner de la partie repris de la tête par Naia Bennett.

Fatale séance de tirs au but

La séance de pénalties qui s'en suivit tourna court, Li Fung Kuee, exemplaire tout au long du tournoi, ratant son tir là ou Jorghinho parvint à tromper Torohia pourtant parti du bon côté.

Pour sa deuxième participation en coupe du monde après Ravenne en Italie en 2011 où elle n'était pas parvenue à se qualifier pour les quarts de finale, l'équipe tahitienne devant son public a effectué un parcours remarquable en battant successivement les Emirats Arabes Unis (3-2) et les USA (5-3) en phase de poule. Malgré un faux pas face aux futurs finalistes espagnols (2-4), les Tiki toa ont également épinglé à leur palmarès l'Argentine (6-1) avant de chuter contre les champions du monde en titre russes (3-5) lors de la 1/2 finale et les quadruples champions du monde brésiliens ce samedi.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live