Mahana Beach : entre déconstruction, indignation et interrogation

tourisme
déconstruction maisons Mahana Beach
Après les fare artisanaux, ce sera au tour de l'hôtel d'être détruit. ©Polynésie 1ère
Depuis une semaine à côté de l'ancien hôtel Maeva Beach, une entreprise s'attaque à la déconstruction des maisons artisanales depuis longtemps inutilisées. C'est la première étape du projet Mahana Beach, qui ne fait pas que des heureux.
Les travaux de déconstruction devraient durer jusqu'à la fin du mois. Les anciennes maisons qui constituaient le centre artisanal subissent depuis quelques jours l'assaut des tractopelles et autres engins de chantier. Ce qui déplaît fortement aux habitants du quartier qui crient au gaspillage. Selon eux, des matériaux pourraient être récupérés. Pour le chef de chantier, seules des poutres en acier pourraient l'être, à condition de ne pas être tordues. 

Cette première étape du projet Mahana Beach soulève aussi des interrogations du côté du CESC. En effet, l'institution doit se prononcer demain sur une loi de Pays créant le cadre juridique préalable à ce projet touristique. Les conseillers ne comprennent pas pour l'instant le régime particulier proposé et demandent plus de garanties en matière de protection de l'environnement. Logiquement, ils devraient donner un avis défavorable à la loi de Pays.

Plus d'infos ce soir dans votre Ve'a et votre JT.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live