publicité

Un photographe néo-zélandais filme Pékin avec un drone, la police l'arrête

Le photographe néo-zélandais Trey Ratcliff a tourné un petit film "Pékin vu du ciel" avec un drone équipé d'une caméra Gopro. Regadez la vidéo !

© Copie d'écran video
© Copie d'écran video
  • Francetv info / AFP
  • Publié le , mis à jour le
Les images sont magnifiques, mais elles auraient pu lui coûter cher. Un photographe néo-zélandais, Trey Ratcliff, a été arrêté brièvement à Pékin (Chine) après avoir tourné des vidéos des plus beaux monuments de la capitale chinoise avec un drone.
 
En Chine, comme en France, la législation qui encadre ces appareils est stricte. "Je me doutais bien que voler au-dessus de la Cité interdite avec un drone n'était pas légal, mais mes intentions étaient pures et artistiques", explique-t-il sur son site (en anglais).

Interpellé par des policiers, il a été conduit au poste et a dû montrer les clichés qu'il avait pris, avant d'être remis en liberté. Le lendemain matin, d'autres policiers sont venus à son hôtel confisquer son drone. L'engin lui a été rendu à l'aéroport, juste avant qu'il ne quitte Pékin.
Un photographe néo-zélandais filme Pékin avec un drone
Un photographe néo-zélandais filme Pékin avec un drone
Lire l'article en entier sur Francetv Info.

Sur le même thème

  • insolite

    Best-of des objets trouvés dans l'Aremiti ferry

    Des maillots, des mitraillettes en plastique, une brosse à dent, des savates ou encore des téléphones portables, font partie des objets trouvés dans l'Aremiti ferry. La navette met fréquemment à jour la liste des objets sur sa page Facebook et les trouvailles sont pour le moins...étranges.

  • insolite

    En Afrique du Sud, un plongeur miraculé avalé par une baleine

    Depuis plusieurs jours, les images de sa mésaventure affolent la toile : un plongeur sud-africain a échappé par miracle à la mort la semaine dernière après avoir été brièvement avalé par une baleine au large de Port-Elizabeth.

  • insolite

    Elle créée des prothèses auditives à la mode de chez nous

    C'est lors d'un voyage en Polynésie en 2001 que la créatrice française, Nathalie Birault, a décidé de lancer son entreprise de customisation d'appareils auditifs. Fascinée par la fleur de tiare que tout le monde porte à l’oreille, elle se lance dans la création "d'appareils auditifs bijoux".

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play