polynésie
info locale

9 mois de prison ferme pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe

politique
Anne-Sophie Leclere
Anne-Sophie Leclere à Rethel (Ardennes), le 26 septembre 2013 ©MAXPPP / francetvinfo
L'ancienne candidate FN Anne-Sophie Leclere qui avait comparé la ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe a été condamnée aujourd’hui à une peine lourde par le tribunal de grande instance de Cayenne, en Guyane.
L’ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), avait publié sur Facebook un photomontage de la garde des Sceaux à côté d'un petit singe avec les légendes « à 18 mois » et « maintenant. »
Photomontage Taubira singe
Le tribunal de grande instance de Cayenne avait été saisi d'une plainte du mouvement guyanais Walwari, un parti politique  fondé par Christiane Taubira. Ils entendaient "dénoncer le fond idéologique d'extrême droite du parti de Marine Le Pen".

Lors de l’audience du 8 juillet, il n’y a pas eu de débat contradictoire. Le Front national et Anne-Sophie Leclere étaient absents, non représentés par un avocat. Le TGI de Cayenne est allé au-delà des réquisitions du parquet qui avait demandé une peine de quatre mois de prison, 5 ans d’inéligibilité et 5.000 euros d'amende. Anne-Sophie Leclère a ainsi écopé d'une peine de 9 mois de prison ferme, 5 ans d’inéligibilité, assortie d'une amende de 50.000 euros. Le TGI de Cayenne a également condamné le Front national à 30.000 euros d'amende.
 
L'affaire avait été révélée dans un sujet du magazine "Envoyé spécial". Cette commerçante de 33 ans, encartée au FN depuis 2012, propriétaire d'un magasin d'articles de pêche à Rethel, dans les Ardennes, s'efforçait alors de monter une liste pour les élections municipales dans cette ville de quelque 7.500 habitants.
Questionnée sur le photomontage qu'elle avait placé sur sa page Facebook elle l'avait assumé, assurant que "ça n'a rien à voir" avec du racisme. "Cette photo c'était de l'humour. L'image a été postée sur ma page Facebook et je l'avais supprimée quelques jours après d'ailleurs, ce n'est pas moi l'auteur", s'était-elle ensuite défendue.
##fr3r_https_disabled##






Publicité