Jeux du Pacifique 2015 : la Papouasie-Nouvelle-Guinée confiante

archives d'outre-mer
Jeux du Pacifiuqe 2015
©DR
A 5 mois de l’ouverture des Jeux du Pacifique, les autorités de Papouasie-Nouvelle Guinée promettent les meilleurs jeux jamais organisés faisant fi des critiques
Peter O’Neill, Premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a rejeté les critiques portées à l’encontre des organisateurs des prochains Jeux du Pacifique, qui doivent se dérouler dans ce pays en juillet 2015. Évoquant les nombreuses inquiétudes concernant l’état de préparation et de construction des infrastructures, le chef de l’exécutif papou a même affirmé que ces Jeux 2015 seraient les « meilleurs jamais organisés » dans l’histoire de cet événement sportif, souvent comparé aux Jeux Olympiques à l’échelle océanienne.
Ces propos rassurants ont été confirmés par le Comité Organisateur de ces Jeux, qui a lui aussi assuré que tous les lieux d’accueil et de compétition seraient fin prêts pour le coup d’envoi, en juillet 2015. « Surtout ne croyez pas, malgré tout ce que pouvez entendre ou lire, que ces infrastructures ne seront pas prêtes (…) Ça prend toujours un peu plus de temps que prévu. Regardez aussi du côté de Rio de Janeiro, qui va accueillir les Jeux Olympiques d’été 2016 et je peux vous dire qu’ils sont dans le même cas que nous », a assuré Peter Stewart, directeur général du comité organisateur, lors d’un point de presse en fin de semaine dernière.
Au plan logistique et en prévision d’un afflux de visiteurs, de participants et autres hauts dignitaires à l’occasion de ces jeux, le gouvernement papou a aussi pris des mesures exceptionnelles pour s’assurer qu’aucune coupure d’électricité ne viendra assombrir cette fête régionale du sport.
S’appuyant sur l’entrée en production d’un énorme projet de gaz naturel liquéfié, le gouvernement papou a signé avec ExxonMobil, pilote de ce projet, un accord de principe afin de faire en sorte que pendant la durée de ces Jeux, la capitale Port-Moresby bénéficie d’une alimentation électrique supplémentaire de 75 Mégawatts pour Port-Moresby et de 40 Mégawatts pour la province voisine d’Hela (où doivent aussi avoir lieu certaines compétitions). « Ce que nous voulons éviter à tout prix, c’est l’embarras de coupures générales pendant la compétition », a insisté Peter O’Neill devant les députés.
James Marape, ministre de l’économie, a pour sa part insisté, lors de la même séance parlementaire, sur les retombées économiques substantielles attendues du fait de l’accueil de ces Jeux en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
« Dès maintenant, notre secteur du bâtiment est en pleine activité, occupé à construire des infrastructures en préparation des Jeux, des infrastructures sportives mais aussi des routes », a-t-il annoncé.
Évoquant aussi le chiffre de plus de cinq mille visiteurs pendant la durée de ces Jeux, il a rappelé que « tous ces gens vont remplir nos chambres d’hôtes, nos hôtels, nos restaurants, nos magasins. Et ils paieront aussi des taxes (…) Ça va nous rapporter des devises ».

Source : http://newspad-pacific.info/