La Nouvelle-Zélande rejoint l’alliance antijihadistes en Irak

océan pacifique
John Key
©Francetvinfo / (ROB GRIFFITH / AFP)
La Nouvelle-Zélande va engager en Irak des militaires non-combattants pour épauler les forces armées du pays dans sa lutte contre l'organisation Etat islamique (EI), a annoncé aujourd’hui le Premier ministre néo-zélandais John Key
Environ 140 hommes sont attendus sur place début mai à la demande du gouvernement irakien, qui a sollicité une aide internationale pour former et appuyer ses propres moyens humains contre les jihadistes.
             
"Nous ne pouvons pas, et nous ne devrions pas mener les batailles de l'Irak à sa place -- en fait l'Irak ne veut pas que nous le fassions", a déclaré le chef du gouvernement devant le Parlement.
             
"Notre armée peut toutefois jouer un rôle dans le renforcement des compétences et de la capacité des forces irakiennes afin qu'elles puissent combattre seules l'EI", a-t-il ajouté.
             
John Key a précisé que la Nouvelle-Zélande faisait partie d'une coalition de 62 pays alliés contre les jihadistes de l'EI et que les militaires néo-zélandais seraient vraisemblablement stationnés sur la base de Taji, au nord de Bagdad, avec les troupes australiennes.
             
Leur mission serait d'abord limitée à six mois et d'une durée maximale de deux ans.
             
 
Source : AFP