polynésie
info locale

Affaire des "écoutes" du SED: Flosse condamné à 18 mois avec sursis et 2 ans d'inéligibilité

justice
SED
Archives FTV
Gaston Flosse est désormais fixé sur son sort dans l’affaire du SED baptisée « la cellule d’espionnage ». Le tribunal correctionnel a rendu son délibéré ce matin. L’ancien Président est poursuivi pour « atteinte à la vie privée ».
Lors de l'audience, le ministère public avait requis, le 24 mars, à l'encontre de l'ancien président, 1 an ferme et 5 ans d’inéligibilité dans l'affaire dite "de la cellule d'espionnage".
Affaire du SED : Flosse condamné - Natacha Szilagyi / Patita Savea

Gaston Flosse a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 2 ans d'inéligibilité et 2 Millions de FCP d'amende dans le volet  "détournement de fonds" de l'affaire du SED. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il ferait appel par la voix de son avocat. Mais le dossier "d'écoute et d'espionnage" comprenait surtout un volet factuel, sur une période de 1997 à 2004. Pour ces faits "d'atteinte à la vie privée", Gaston Flosse ainsi qu'une demi-douzaine de ses "gros bras" de l'époque, Gaston Flosse a été relaxé, pour "exception de nullité", en référence avec la contradiction entre l'époque des faits et celle de la mise en examen.


800 Millions de FCP détournés

D'après José Thorel, "le détournement de fonds publics est démontré, puisque le SED qui devait servir à faire des études de statistiques était en fait un détachement au service de Gaston Flosse chargé d'espionner sa femme, ses maîtresses, ses amis politiques, des journalistes et Oscar Temaru". Gaston Flosse a été reconnu coupable du détournement de 800 Millions de FCP.

Retour sur les faits:

Retour sur les faits SED

.
Publicité