Trois individus arrêtés pour avoir capturé et dépecé des tortues marines

braconnage
Tortues carapaces
©Gendarmerie
Trois personnes ont été arrêtées le 8 octobre par les gendarmes après avoir capturé et tué des tortues marines, une espèce protégée. Elles encourent des peines de 2 ans de prison et jusqu'à 17,8 millions cfp d'amende.

Jeudi 30 septembre, les gendarmes ont été alertés après la découverte à Punaauia sur la voie publique d’un sac poubelle contenant des carapaces de tortues fraîchement dépecées.

Une enquête a été immédiatement ouverte, des investigations techniques et scientifiques ont permis l'identification formelle d’un premier auteur. Deux autres complices ont ensuite été rapidement interpellés.

Placés en garde à vue, les trois individus majeurs ont reconnu les faits. Ils feront l’objet de poursuites judiciaires devant le tribunal correctionnel.

La tortue est une espèce marine protégée par le code de l'environnement de Polynésie française. Les braconniers encourent des peines de 2 ans d'emprisonnement et 17 800 000 cfp d'amende, ainsi que la confiscation des véhicules terrestres à moteur et bateaux utilisés pour braconner,
transporter ou détenir cette espèce.