Accalmie sur le front de la lutte anti-covid à l'hôpital

coronavirus
Répit à l'hôpital
Le docteur Tekuataua. ©Polynésie la 1ère
L'activité liée aux malades du covid est en train de baisser au service des urgences du CHPF. En clair, les autres activités reprennent le dessus. "Mais il faut rester vigilant", a assuré hier soir le docteur Tony Tekuataua.

L'activité liée au covid est en train de baisser au profit de celle du non-covid. C'est en résumé la situation du service des urgences du CHPF dressée hier soir dans notre JT par le docteur Tony Tekuataua, chef de service des urgences. "On note une inversion des flux entre le covid et le non-covid, où il faudra rester vigilant. Car il y a une activité non-covid qui va remonter, et certainement avec l'arrêt du confinement", a poursuivi le médecin.

"Mais on note clairement une réinversion des flux. On avait connu une inversion des flux à la fin juillet-début août, et là on revient sur une situation plus normale", analyse Tony Tekuataua. Après le confinement, "on peut craindre une petite remontée épidémique, mais qu'on sera peut-être en capacité d'encaisser compte tenu de l'expérience de ce dernier mois".

L'hospitalisation actuelle liée à l'activité covid non réanimatoire "baisse effectivement de jour en jour", note également Tony Tekuataua.

Regardez son entretien réalisé hier soir par Inatio Raveino :