polynésie
info locale

Prise illégale d’intérêts : Chantal Tahiata relaxée

justice tubuaï
Maison OPH
©Présidence de la Polynésie française
Au tribunal correctionnel de Papeete, mardi 2 avril 2019, Chantal Tahiata, ancienne maire de Tubuai, était jugée pour des faits de prise illégale d’intérêts.
L’ancienne représentante UPLD était soupçonnée d’avoir attribué des habitations MTR à deux de ses proches, victimes du passage du cyclone Oli, en 2010. Elle avait siégé à la commission d’attribution et n’était pas sortie au moment d’étudier les dossiers en cause, celui de son oncle et celui d’un de ses cousins.

A la barre du tribunal correctionnel, ce mardi 2 avril 2019, Chantal Tahiata a nié ces accusations, expliquant même que de nombreux dysfonctionnements se sont produits à cette période.

Chantal Tahiata répond à Axelle Mésinèle :

Chantal Tahiata

Le ministère public avait requis une amende de 250 000 francs CP mais les magistrats ont finalement relaxé Chantal Tahiata.
Publicité