polynésie
info locale

Australie : le calvaire des détenus mineurs crée un scandale national

monde
Australie : scandale mineurs internés
Selon l'avocat John Lawrence a qualifié le traitement des mineurs détenus dans les établissements du Territoire du Nord est « digne de Guantanamo ». ©ABC News
Le reportage d'ABC a suscité des réactions rapides: le ministre des Services correctionnels du Territoire du Nord a été aussitôt limogé, et le Premier ministre, Malcolm Turnbull, a décidé de mettre sur pied une commission royale d'enquête.


Lundi soir, ABC a diffusé un reportage exclusif dans son émission d'investigation "Four Corners", sur les mauvais traitements infligés aux jeunes détenus, avec des images de vidéosurveillance des établissements pénitentiaires pour mineurs, et des images aussi tournées par les gardiens eux-mêmes.
Outre le gazage de 6 jeunes à la bombe lacrymogène par des gardiens au centre correctionnel Don Dale, les images montrent d'autres mauvais traitements. En particulier, sur Dylan Voller, à l'établissement pénitentiaire pour mineurs d'Alice Springs, en mars 2015.

Le jeune de 17 ans avait menacé les gardiens de se blesser volontairement pour être envoyé à l'hôpital. En représailles, les gardiens l'ont attaché sur une chaise pendant 2 heures, et lui ont passé une cagoule intégrale sur la tête, pour l'empêcher de leur cracher dessus. Sur d'autres images plus anciennes, datant de 2010, on voit Dylan Voller forcé par les gardiens de s'agenouiller et de se déshabiller.

 

Hier matin, le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a réagi au reportage de Four Corners: « Comme tous les Australiens, je suis profondément choqué et horrifié par ces images qui montrent des enfants maltraités au centre Don Dale », a-t-il déploré.
De son côté, Adam Giles, le chef du gouvernement du Territoire du Nord, a aussitôt limogé son ministre des services correctionnels, John Elferink. Adam Giles affirme avoir été maintenu dans l'ignorance par son ministre et d'autres hauts fonctionnaires de son gouvernement.

« Je pense qu'il y avait une culture de la dissimulation pendant de longues années, a reconnu Adam Giles. Les images diffusées lundi soir datent de 2010 et je parie que ces pratiques sont en cours depuis très longtemps. Après, la question de savoir si ces images ont été vues par le précédent ministre des services correctionnels et de l'ancien commissaire aux services correctionnels, que ç'ait été le cas ou pas, je pense qu'il y a eu une réticence à publier ces informations. C'est la première fois que je vois ces images, et je vais prendre des mesures sur ce problème. »

Pratique connues et cachées


Les mauvais traitements sur les mineurs détenus dans le Territoire du Nord ne sont pas une nouveauté. La seule chose qui est inédite, ce sont les images des caméras de vidéosurveillance, qui n'avaient encore jamais été diffusées avant lundi soir sur ABC. 
Les pratiques, elles, étaient connues depuis longtemps par le gouvernement du Territoire du Nord, qui a reçu un rapport confidentiel du commissaire à l'enfance du territoire, Howard Bath, en 2012. Le rapporteur y dénonce, entre autres, les mauvais traitements sur Dylan Voller. 
Puis en août 2015, le gouvernement lui-même a commandé un rapport sur l'établissement pénitentaire pour mineurs de Don Dale. Verdict: un système de sécurité défaillant, avec des gardiens peu expérimentés, pas assez formés, aux réactions immatures, qui placent trop souvent les mineurs à l'isolement.  
Mardi matin, le Premier ministre a annoncé qu'il allait mettre sur pied une commission royale d'enquête sur la détention des mineurs dans le Territoire du Nord. « Nous voulons savoir pourquoi les enquêtes qui ont eu lieu précédemment sur ce centre n'ont pas abouti aux mêmes preuves et informations que celles réunies par Four Corners, a déclaré Malcolm Turnbull. Cela mérite une enquête rigoureuse. Nous devons l'organiser vite, et aller au fond des choses, pour révéler ce qui s'est passé, et aussi pour comprendre comment ces agissements ont été tolérés, et même cachés, pendant si longtemps. » 
 

97% des détenus mineurs aborigènes
 

Le rôle de la commission d'enquête ne sera pas de juger d'éventuels coupables, mais d'entendre les victimes et de remettre à plat le système carcéral du Territoire du Nord pour éviter que ces abus sur mineurs continuent. 
Adam Giles souhaite que la commission se penche aussi sur les raisons qui poussent les mineurs à entrer dans la délinquance. « Il faut reconnaître qu'il y a des enfants qui sont négligés, mal aimés, qui créent des problèmes dans la rue et se retrouvent ensuite dans nos établissements pénitentiaires », a-t-il souligné. 
 
Trois fois plus de jeunes âgés de 10 à 17 ans sont emprisonnés dans le Territoire du Nord, que dans le reste de l'Australie. En 2014, 97% des détenus mineurs du Territoire du Nord étaient des Aborigènes.

Caroline Lafargue/Radio Australia

Australie : le calvaire des détenus mineurs crée un scandale national
Images de vidéosurveillance de l'établissement pénitentiaire pour mineurs d'Alice Springs : des gardiens s'approchent du jeune Dylan Voller pour le déshabiller. ©ABC News

 

Publicité