Beuverie mortelle à Faaite

violence tuamotu-gambier
Faaite
©Julien Gué
C'est une information Polynésie Première : un jeune homme est mort, mardi 31 janvier dans la soirée, sur l'atoll de Faaite. Au départ, une simple dispute familiale sur fond d'alcool. Un jeune de 16 ans a été retrouvé pendu. Deux de ses frères sont en garde à vue pour avoir menacé une élue.
La soirée a mal tourné à Faaite, petit atoll des Tuamotu, situé à 455 km de Tahiti. Mardi 31 janvier, un père et ses quatre enfants en sont venus aux mains. Une bagarre sur fond d'alcool dont on ignore les motivations.

Un jeune de 16 ans est décédé. La victime serait morte par pendaison, mais pour l'heure on ne sait pas s'il s'est pendu ou s'il a été pendu. S'agit-il d'un suicide ou d'un meurtre ?
Beuverie mortelle à Faaite

L'atoll de Faaite
Faaite aux Tuamotu ©Google map

Dispute familiale

Selon nos informations, c’est la mère de famille qui a donné l’alerte. Elle a réalisé que la situation devenait ingérable. Le père et ses 4 fils en étaient venus aux mains et en plus, ils étaient armés.

La mère a alors appellé l’adjointe au maire de Faaite qui s'est rendue immédiatement sur place. Cette dernière est alors menacée par des armes blanches. L’ambiance étant électrique, l’élue a rebroussé chemin et appelé la gendarmerie.

A Tahiti, devant des faits avérés de troubles à l’ordre public et de menace avec arme sur une personne dépositaire de l’autorité publique, les autorités ont décidé de réunir une équipe d'intervention pour se rendre sur l’atoll de Faaite. Elle est composée de la gendarmerie, d’officiers de police judiciaire et de membres du GIGN, le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale.

Un jeune homme retrouvé pendu

Les gendarmes se sont rendus sur place mardi soir grâce à un avion Casa. Dans la soirée, ils ont constaté la mort du plus jeune des quatre fils. Il a 16 ans et a été retrouvé pendu à une poutre derrière la maison familiale. .

Deux personnes en garde à vue

A leur arrivée mardi soir, les gendarmes ont interpellé deux frères, le troisième a réussi à s’enfuir. Les militaires sont d’ailleurs toujours à sa recherche. Les deux frères ont été placés en garde à vue et sont actuellement interrogés, à Tahiti, par la Brigade des Tuamotu.

Deux enquêtes sont ouvertes : l’une pour menace avec arme sur une personne dépositaire de l’autorité publique et l’autre pour recherche des causes de la mort. En effet, les gendarmes tentent de savoir si la victime s’est suicidée ou s’il s’agit d’un meurtre.