polynésie
info locale

Carton plein pour la 1ère promo CUPGE de l'université

éducation
Le Dr Gaëtan Bisson et trois étudiants de la première promotion CUPGE
Le Dr Gaëtan Bisson et trois étudiants de la première promotion CUPGE ©UPF
La totalité des étudiants de la première promotion du Cycle Universitaire de Préparation aux Grandes Ecoles (CUPGE) de l'université de la Polynésie française ont été admis dans une grande école d'ingénieur en métropole.
A l'heure ou l'UPF fait sa rentrée, les sept étudiants de la première promotion du Cycle Universitaire de Préparation aux Grandes Ecoles, anciennement Maths sup / maths spé, ont réussi le concours d'entrée dans une école d'ingénieur en France.

Six d'entre eux rejoignent l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile), L'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon ou de Toulouse, L'Ecole Supérieure d'Electronique de l'Ouest d'Angers (ESEO), L'Ecole Polytechnique Féminine (EPF) de Troyes ou encore l'Instritut Supérieur d'Electronique de Paris (ISEP).
Bien qu'également reçue, la 7e étudiante de cette promotion préfère redoubler afin de tenter d'obtenir le concours d'une autre école.

A l'issue de leur deuxième année d'étude supérieure, les étudiants en classe préparatoire se présentent aux épreuves de quatre banques de concours nationaux. Le vice rectorat a organisé les écrits à Tahiti. L'université les a ensuite accompagnés et logés à Paris afin qu'ils se présentent aux épreuves orales.

"Le cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles (CUPGE) est une filière d'excellence de l'UPF créée en 2017 avec pour unique objectif la préparation de ses étudiants aux concours d'entrée des grandes écoles d'ingénieurs par la voie maths-physique (MP). La formation qu'il dispense est identique à celle des classes préparatoires MPSI/MP de métropole" explique le Docteur Gaetan Bisson, Maître de conférences, directeur adjoint du laboratoire de mathématiques et responsable de la filière d'excellence CUPGE-MP de l'UPF.

Il existe deux formations aux grandes écoles en Polynésie, l'une à l'université : Maths - Physique, Sciences de l'Ingénieur (MPSI) et l'autre au lycée du Taaone : Physique -Technologie, Sciences de l'Ingénieur (PTSI).
 
Publicité