Coronavirus: le gouvernement avance les vacances scolaires, et prépare la "classe à la maison"

coronavirus
Conférence de presse du gouvernement
©p1ère
Le calendrier scolaire va être modifié par arrêté. Les vacances auront lieu du 21 mars au 5 avril. La "continuité pédagogique" à la maison sera ensuite mise en oeuvre, a annoncé ce mardi matin la ministre de l'éducation Christelle Lehartel.
Le gouvernement de la Polynésie a précisé ce mardi les mesures annoncées hier lors d'une déclaration conjointe du Pays et de l'Etat.

Les vacances scolaires vont être avancées au 21 mars par un arrêté qui sera pris en conseil des ministres mercredi. Elles dureront jusqu'au dimanche 5 avril inclus.

La continuité pédagogique sera mise en place à la maison, à partir du 6 avril, si la fermeture des établissements scolaires est prolongée après cette date. Les élèves devront se conformer aux consignes des professeurs transmises à distance.

Les garderies quant à elle peuvent rester ouvertes, "jusqu'à nouvel ordre", a précisé le gouvernement. C'est à elle de prendre les dispositions qu'elles souhaitent.

Les solutions pour la classe à la maison encore à l'étude

"Les cours se poursuivront à la maison" a insisté la ministre de l'éducation Christelle Lehartel, via le CNED et le travail des enseignants sur le terrain. Le gouvernement étudie également la possibilité d'utiliser les chaînes télévisés locales, afin de "toucher un maximum de personnes" a expliqué Thierry Delmas, directeur de la DGEE.

Le rapatriement général des élèves a déjà débuté hier.

Les enfants doivent impérativement limiter leurs déplacements et leurs sorties, a insisté la ministre de l'éducation.

Les stages et examens sont suspendus, et jusqu'à nouvel ordre.

Qu'en est-il des salariés qui sont obligés de rester chez eux pour garder leurs enfants, pendant la fermeture des établissements scolaires? "Nous sommes en discussion avec la CPS depuis ce matin. Pour l'instant, il est prématuré de dire ce que nous allons décider" a annoncé le ministre de la santé. 

Le gouvernement a également rappelé que les déplacements hors de Polynésie française sont strictement déconseillés, et que les déplacements vers les îles doivent être motivés par des raisons professionnelles ou familiales. 
 

Conseils aux étudiants actuellement en dehors du territoire polynésien

Conférence de presse sur les mesures prises pour limiter la diffusion du coronavirus