Covid-19 : 3 morts de plus, baisse des hospitalisations

coronavirus
covid
©Canva
Le pic de l'épidémie est passé, malgré tout le covid continue de tuer : 3 décès ce week-end, dont celui d'une vieille dame non vaccinée à Rimatara. Bonne nouvelle : les hospitalisations diminuent. Les vaccinations progressent toujours mais au ralenti.

Le virus a encore fait de nouvelles victimes ce week-end : 3 décès supplémentaires (2 au CHPF et 1 à Rimatara, une femme de 89 ans non vaccinée avec des comorbidités) dus au covid sont à déplorer en 72 heures. Depuis le début de la crise, on dénombre officiellement 629 morts.

Du côté des hospitalisations, la situation s'améliore nettement. 63 personnes sont désormais hospitalisées, contre 72 vendredi dernier. Sur les 63, 18 sont en réanimation, soit deux de moins qu'il y a 72 heures.

Pour leur part, les vaccinations se maintiennent : en un week-end, 461 primo-vaccinés ont été dénombrés. Ils sont à présent 154 519. Et 906 personnes supplémenatires ont un shéma vaccinal complet (145 030), soit 51,7% de la population totale.

200 morts en Nouvelle-Calédonie

 

En Nouvelle-Calédonie, la situation est toujours critique. La barre des 200 morts vient d'être franchie en un mois. Pourtant ce lundi, le Pays a déploré 1 mort lié au virus. C’est le plus faible chiffre depuis le début de la crise mais le docteur Thierry de Greslan, le président de la commission médicale d’établissement du CHT, redoute une 2ème vague avec le confinement adapté en cours.

Sur la Caillou, la réanimation est actuellement saturée à 90% avec 55 personnes admises et le restera pendant plusieurs semaines. le docteur Thierry de Greslan appelle alors à la vaccination, seulement 433 personnes ont été vaccinées hier. Au total, 53,5 % de la population vaccinable et 45,6 % de la population totale ont reçu un schéma vaccinal complet. Pour aider les soignants, Gilbert Tyuienon, porte-parole du gouvernement, annonce alors avoir fait appel aux services de l'armée. 

Covid-19 : 3 morts, baisse hospitalisations
©Direction Santé

 

Pilule contre covid-19

Le laboratoire américain Merck a annoncé lundi avoir déposé une demande d'autorisation auprès des autorités américaines pour sa pilule contre le covid-19, susceptible de constituer une avancée majeure dans la lutte contre la pandémie.
Cette demande concerne le médicament de Merck, baptisé molnupiravir, destiné au traitement des patients adultes atteints de formes légères à modérées de Covid-19 et risquant d'évoluer vers des formes sévères et/ou une hospitalisation, a déclaré la société dans un communiqué.