Covid-19 dans l'éducation : les syndicats réagissent

coronavirus
covid 19 - Désinfection d'une salle de classe
Photos d'illustration ©Polynésie La 1ère
Parmi les nouveaux cas Covid-19 confirmés le 7 août 2020, figure un enseignant. Un scénario redouté par les autorités, car l’école est un lieu de contacts. Les gestes barrière prévus pour la rentrée sont-ils donc suffisants ? Les syndicats de l’éducation restent partagés.
Il y a quelques semaines les enseignants ont été reçus par le ministère et le vice-recteur dans le cadre de la rentrée scolaire. Des instructions sanitaires leur ont été données comme : le port du masque obligatoire pour les professeurs et le lavage des mains pour toute personne entrant dans les établissements scolaires, adultes et enfants. Mais ces instructions ont été données avant la recrudescence des cas de covid-19 en Polynésie. 

Parmi les nouveaux cas de Covid-19 confirmés figure un enseignant. Un scénario redouté par les autorités, car l’école est un lieu de contacts. Les gestes barrière prévus pour la rentrée sont-ils donc suffisants ? Les syndicats de l’éducation restent partagés.

Un reportage de Lucile Guichet-Tirao et Patrick Tsing Tsing
Covid-19 dans l'éducation : les syndicats réagissent

 
©Polynésie La 1ère

Désormais, visiteurs comme résidents devront rester quatre à six jours en arrivant à Tahiti, avant de rejoindre les îles, le temps d’obtenir les résultats de l’auto-test. Du bon sens, pour le corps professoral, déjà inquiet à l’approche de la rentrée.

A la rentrée, le port du masque sera obligatoire pour les enseignants. Et si un cas est confirmé au sein d’une école, le protocole prévoit la fermeture de la classe.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live